Tara Oceans

Edito

Tara est amarré à Lorient à la Base des Sous Marins

Départ
pour l'expédition Tara Méditerranée depuis le quai B samedi à 11h  !

Suivez nous aussi sur Twitter et iPad.






journal de bord

14/04/2014

Un prochain départ de Tara pour la Méditerranée

Samedi 19 avril, la goélette Tara quittera Lorient, son port d’attache, pour une expédition de sept mois en Méditerranée. Son équipage mènera des études sur le plastique et sensibilisera sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée.


450 millions d’habitants vivent sur les zones côtières de la Méditerranée répartis dans 22 pays riverains. Par ses caractéristiques géographiques et climatiques, la Méditerranée abrite aussi près de 8 % de la diversité biologique marine, même si elle ne représente que 0,8 % de la surface de l’Océan.
Aujourd’hui ses mégapoles sont saturées, la Méditerranée concentre 30% du trafic maritime mondial, les difficultés liées aux pollutions venant de la terre se multiplient, mettant sous pression l’écosystème marin essentiel pour les populations et pour la vie en général. Parmi ces pollutions, la présence croissante de micro-plastiques dans la mer et sa probable incorporation dans la chaine alimentaire, et donc dans nos assiettes, pose question. Il est urgent d’avancer vers des solutions concrètes comme l’assainissement des eaux, la gestion des déchets, l’innovation pour un plastique biodégradable, la promotion du tourisme durable ou la création d’Aires Marines Protégées préconisées depuis des décennies par la Convention sur la Diversité Biologique de l’ONU ainsi que par l’Union Européenne.

Cette mission Tara Méditerranée comportera plusieurs volets, en particulier :

 1.     Une étude scientifique sur le plastique en mer sera menée à bord, coordonnée par le Laboratoire d’Océanographie de Villefranche-sur-Mer (Université Pierre et Marie Curie et CNRS) en France et l’Université du Michigan aux Etats-Unis, en collaboration avec l’Université de Bretagne-Sud et d’autres universités en France.

2 .     Un volet de sensibilisation pour promouvoir les efforts d’associations locales et régionales (2) sur les nombreux enjeux environnementaux liés à cette mer quasi fermée avec en particulier :
- La promotion des Aires Marines Protégées en collaboration avec le MedPAN, réseau des Aires Marines Protégées en Méditerranée
- La promotion des solutions pour la réduction des déchets
- Le partage des premières analyses en Méditerranée obtenues de l’expédition Tara Oceans (2009-2012).

Durée : 7 mois dont 115 jours en mer et 115 jours en escale
Nombre d’escales : 22
Nombre de pays visités : 11
Distance à parcourir : 16 000 kms
L’équipe à bord est constituée de 5 marins, 2 scientifiques, 1 correspondant d’expédition et 1 artiste

SOUS LE HAUT PATRONAGE DE JANEZ POTOČNIK, Commissaire européen en charge de l'environnement.

PARTENAIRES
agnès b., Fondation Prince Albert II de Monaco, Fondation Veolia Environnement, Carbios, UNESCO-COI, MedPAN, Lorient Agglomération, IUCN, CNRS, Université du Michigan, Université du Maine, Ifremer, Université de Bretagne Sud, UPMC, NASA, AFP, RFI, France 24, MCD, Observatoire Océanologique de Banyuls, IFREMER, Université de Toulon Sud.

Les associations locales et régionales impliquées à ce jour :
Expedition MED, Surfrider Foundation, Fondation Mohamed VI pour l’Environnement, Tethys Research Institute, Acquario di Cala Gonone.

Découvrez la carte de l'expédition

La position actuelle de Tara

Téléchargez directement la carte actualisée :

Focus

Communiqué de presse du Laboratoire de la Blue Society

 L’Océan : terre d’ambition et d’espoir pour un gouvernement de combat
 
"Les larmes de nos souverains ont le goût salé de la mer qu’ils ont souvent ignorée’’ - Richelieu

Alors que la France est responsable du deuxième espace maritime mondial, distribué sur toute la surface du globe, la mer ou l’océan ne sont pas apparues dans les priorités affichées par le Gouvernement, ni au travers de la première liste de ses ministres, ni même par le maintien d’un ministère délégué. Nous déplorons le symbole et nous attendons d’un gouvernement de combat qu’il soit doté des moyens d’une véritable politique ministérielle de la mer.
 
Nous, les membres du Laboratoire de la Blue Society -acteurs engagés de la science, de l’économie maritime, des associations, de la culture, du développement durable, de l’éducation, des loisirs, des médias-, convaincus que l’océan recèle des réponses exceptionnelles aux défis de notre pays, de l’Europe et de l’humanité toute entière, appelons le nouveau gouvernement à se tourner résolument  vers la mer pour y chercher des réponses aux défis du climat et de la biodiversité, de l’eau et de l’énergie, des matières premières et de la nourriture, de la santé, de l’économie et de l’emploi, de la paix.

L’océan est à l’origine de la vie. Par sa respiration, il alimente une ressource rare et indispensable, l’eau potable, il régule le climat et capte 30% du dioxyde de carbone de l’atmosphère, il fournit 50% de l’oxygène que nous respirons et des protéines à la moitié de l’humanité. L’océan est un formidable réservoir d’espèces les plus diverses, de toutes tailles, adaptées aux conditions les plus  extrêmes. Il est la nouvelle frontière de l’humanité : avec les deux tiers de la surface de notre planète trop mal connus, il ouvre de vastes espaces à découvrir pour construire le futur de l’humanité.

L’économie maritime est l'un des atouts majeurs pour l'avenir de notre pays avec ses 305 000 emplois directs, ses 65 milliards de valeur de production, ses professionnels reconnus partout dans le monde, sa résilience à la crise en Europe, ses conquêtes à l'international, ses acteurs à la pointe de nombre de combats aussi bien sur le plan du développement durable que de l'emploi, ses leaders engagés dans l'émergence des grandes filières du futur, des Energies Marines Renouvelables aux grands fonds marins en passant par les biotechnologies.

L’Océan est enfin un enjeu géopolitique de sécurité et de sureté, de lutte contre les trafics et de défense de nos intérêts vitaux

Alors que la France est responsable du deuxième espace maritime mondial, distribué sur toute la surface du globe, la mer ou l’océan ne sont pas apparues dans les priorités affichées par le Gouvernement, ni au travers de la première liste de ses ministres, ni même par le maintien d’un ministère délégué. Nous déplorons le symbole. Nous saluons la nomination de Frédéric CUVILLIER comme Secrétaire d’Etat, mais nous attendons d’un gouvernement de combat qu’il soit doté des moyens d’une véritable politique ministérielle de la mer :

    • Qu’il prenne les décisions urgentes dont les professionnels maritimes français ont besoin pour avancer et faire gagner notre pays : piraterie, sécurité des approvisionnements de la France en produits énergétiques, choc de simplification administrative,  engagement sans faille pour les Energies Marines Renouvelables, plus grande lisibilité dans les dispositions réglementaires et légales, sans oublier les nombreux dossiers particuliers inexplicablement en souffrance ;
    • Qu’il oriente la recherche nationale et l’expertise scientifique vers ce formidable potentiel qui est à notre portée, en plaçant la mer au cœur des priorités publiques de recherche et en soutenant les initiatives privées d’innovation ;
    • Qu’il renforce notre action de sensibilisation afin d’associer le grand public, et nos efforts d’éducation à la mer et à ses richesses pour convaincre les jeunes générations de se tourner vers l’océan, ses métiers et sa protection ;
    • Qu’il s’engage au plan international pour la sauvegarde de l’océan malade, confronté au changement climatique, acidifié par l’activité humaine, mis à mal par des surexploitations, des mauvaises exploitations et le braconnage des ressources halieutiques, saturé par les fontes de glace aux pôles, envahi par des macropolluants qui s’agglutinent et génèrent des « continents » de plastique en haute mer, et par une pollution microscopique ou chimique qui prend une ampleur inquiétante sur nos côtes ;
    • Que, plus généralement, il  s’appuie sur l’énorme potentiel que représente la mer au travers d’un dispositif de gouvernance qui  mette en œuvre les objectifs et les actions décidés dans le cadre d’une politique mer et littoral arrêtée sans plus attendre au profit des acteurs du monde de la mer, de l’ensemble de la société française de métropole et d’outre-mer, et de toute la communauté internationale.
L’océan est l’avenir de la terre, aujourd’hui comme demain : il doit être un front majeur pour un gouvernement de combat comme il est déjà  le nôtre.

Jean-Louis BAL, Président du Syndicat des Energies Renouvelables, Eric BANEL, Délégué Général d’Armateurs de France, Eric BARRAULT, Président du groupe ENA-Marine, Hubert CARRE, Directeur Général du Comité National des Pêches Maritimes et des Elevages Marins, Catherine CHABAUD, présidente de l'association Innovations Bleues et membre du Conseil Economique Social et Environnemental, Patrick CHEVRE, Administrateur Territorial, Françoise GAILL, CNRS,  Ariel FUCHS, Directeur exécutif de SeaOrbiter, Antoine GITTON,  Avocat à la Cour,  Chargé d’enseignement de propriété intellectuelle à l’Université de Nanterre Paris Ouest La défense, Yves HENOCQUE, Membre fondateur de LittOcean, Michel HIGNETTE, Présidents de l'Union des Conservateurs d'Aquariums, Eric GAVOTY, projet Neoline, Nicolas IMBERT, directeur de Green Cross France et Territoires, Frédéric MONCANY de SAINT-AIGNAN, représentant des pilotes maritimes de France métropolitaine et des Outre-mers, Christophe LEFEBVRE, Conseiller international de l’UICN pour les océans, Hervé MOULINIER, Vice-Président Pôle MER Bretagne Atlantique, Président de l’ENSM, Yves PELISSIER, Journaliste, Eudes RIBLIER, Président de l’Institut Français de la Mer, Jacques ROUGERIE, Président fondateur de SeaOrbiter, Laurent SASSIER, ACE Management, Paul TOURRET, Directeur d’ISEMAR, Romain TROUBLE, Secrétaire Général de TARA Expéditions, Francis VALLAT, Président du Cluster Maritime Français et Président de l’European Network of Maritime Clusters, Philippe VALLETTE, Président du Réseau Océan Mondial, Benoit VIDAL-GIRAUD, consultant-expert de la filière produits de la mer, Franck ZAL, Président Directeur Général d’HEMARINA

 ---
Le laboratoire de la Blue Society a pour ambition d’inventer et d’identifier les initiatives basées sur l’océan qui permettront de trouver des solutions d’avenir répondant aux besoins de l‘humanité. Ces initiatives pourront être à l’origine de nouvelles richesses, être sources d’une meilleure qualité de vie, tout en permettant de préserver, de restaurer et de maintenir les écosystèmes marins.

La Blue Society vise à la promotion de l’économie maritime de demain, à l’utilisation responsable et durable des ressources marines ainsi qu’au développement de technologies innovantes et de nouveaux produits en s’appuyant sur l’immense potentiel que nous offre l’océan mondial. Son objectif est de répondre aux besoins présents et futurs de la société dans un esprit de croissance ‘’positive’’.

L'Equipe

  •  Dr Gaby Gorsky
  • Etienne Bourgois
  • Dr Eric Karsenti

  • Romain Troublé
  • Dr Christian Sardet
  • Martin Hertau
  • Philippe Clais
  • David Brevault
  • Dr Colomban de Vargas
  • Mathieu Oriot
  • Éloïse Fontaine
  • Patrick Wincker
  • Dr Chris Bowler
  • Yohann Mucherie
  • Xavier Bougeard
  • Stefanie Kandels-Lewis
  • Myriam Thomas
  • Dr Emmanuel Boss
  • Nadège Holtzmann
  • Paul Dufay
  • André Abreu de Almeida
  • Lee Karp Boss
  • Magali Puiseux
  • Mircea Hemery
  • Anne Ghuysen Watrin
  • Virgile Pesey
  • Dr Lars-Eric Heimbürger
  • Marc Domingos
  • Brigitte Sabard
  • Bénévoles

visitez notre boutique en ligne

Langue/Language & social

  • langue française
  • English language
  • Português
  • Español
  • italiano
google+appstore

voir aussi

Calendrier Evénements

19/04/2014

Départ de l'expédition Tara Mediterranée 2014 à Lorient

19/04/2014

L'expédition Tara Méditerranée, de mai à novembre 2014 (départ de Lorient samedi 19 avril à 11h)

Après plus de quatre ans à naviguer autour de la planète et en Arctique, Tara réalisera une expédition en Méditerranée. Elle comportera à la fois un volet de sensibilisation sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée et un volet scientifique sur le plastique.

Une exposition itinérante et des films seront aussi partagés avec les publics rencontrés. Nous recevrons également des classes à bord lors des différentes escales. Et des artistes seront accueillis en résidence sur Tara pendant toute la durée de l’expédition.

Cliquez ici pour plus d'informations et connaitre les temps forts de l'expédition

10/04/2014

L'application Tara pour iPad sélectionnée TOP de l'AppStore dans 118 pays

10/04/2014

Découvrez les voyages uniques de Tara sur tous les océans du monde dans son application iPad !

En français, anglais et en russe vous pourrez en savoir plus sur l'histoire de ce bateau scientifique et ses explorations depuis 2003.

Vous pourrez aussi le voir de l'intérieur comme si vous y étiez grâce à des panoramas exclusifs.
Connectée à internet, l'application vous permettra également de suivre quotidiennement, les aventures de Tara en photos et en vidéos.

Pour la télécharger gratuitement, cliquez ici

28/02/2014

Ocean Sciences meeting

28/02/2014

Le congrès Ocean Sciences meeting qui s'est tenu à Hawaii du 22 au 28 février 2014 dernier est le plus important congrès en océanographie mondial. Il réunit toutes les disciplines scientifiques, des sciences dites "dures" (physique, chimie, géologie, biologie) aux sciences humaines et sociales. Près de 5 000 scientifiques sont venus.

Lars Stemmann, Chris Bowler, Hiroyuki Ogata, Colomban de Vargas et Emmanuel Boss, tous scientifiques impliqués de Tara Oceans ont organisé une session scientifique sur le thème de l'étude intégrée des écosystèmes océaniques. Au cours de cette session plus de 20 chercheurs ont partagé leurs travaux dans une salle comble. Les échanges se sont faits autour de la biodiversité océanique (méthodes et estimation) et de sa sensibilité aux changements à différentes échelles de temps et d'espace (notamment son transport par les courants océaniques). Les scientifiques ont échangé sur les résultats et les méthodes. Des contacts ont été pris pour valoriser internationalement les données exceptionnelles de l'expédition Tara Oceans.

23/01/2014

« Tara, une héroïne scientifique » sur France Culture

23/01/2014

« Tara, une héroïne scientifique », un documentaire d'Agnès Rougier et Manoushak Fashahi sur France Culture

L'équipe de « Sur les Docks » est montée à bord de Tara sur une partie de son itinéraire glacé et a ainsi pu participer à la première grande expédition scientifique du XXIème siècle : Tara Oceans Polar Circle, une expérience humaine au service de l'avenir des océans.

Ré-écouter le podcast

Avec : Céline Dimier, Julie Poulain, Dominique Limbour, Eric Karsenti, agnès b., Marc Picheral, Loïc Valette, Daniel Cron et François Aurat.
 

10/01/2014

SIGNEZ L'APPEL DE PARIS POUR LA HAUTE MER

10/01/2014

La Haute Mer représente 70% de l’Océan et presque la moitié de notre planète. Elle est notre plus grand réservoir de biodiversité, produit une grande partie de l’oxygène que nous respirons et régule notre climat.

Toutefois il n’existe toujours pas d’instrument international pour bien gérer ces grands espaces de plus en plus affectés par les activités humaines 

Il est  donc indispensable d’approuver d’ici septembre 2014 le projet d’accord international pour la gestion de la biodiversité en Haute Mer, actuellement en négociation à l’ONU !

Vous aussi, signez l'Appel de Paris pour la Haute Mer : cliquez icl

29/07/2013

L'expédition Tara Oceans découvre une nouvelle espèce de corail

29/07/2013

Une nouvelle espèce de corail, nommée Echinophyllia tarae, vient d'être décrite suite aux prélèvements effectués en 2011 aux îles Gambier (Polynésie française) lors de l'expédition scientifique internationale Tara Oceans. Cette expédition était la première à s'intéresser au fragile écosystème corallien de l'archipel depuis près de 40 ans.

Plus d'informations : ici

25/04/2013

Explorez Google Ocean avec Tara

25/04/2013

Tapez "Tara" dans la barre de recherche du site de la Sylviaearlealliance
ou cliquez ci dessous

21/03/2013

OCEANOMICS dans le sillage de Tara Oceans

21/03/2013

OCEANOMICS dans le sillage de Tara Oceans

Le programme OCEANOMICS va permettre de trouver certaines applications aux découvertes de l'expédition Tara Oceans dans le domaine de la recherche et du développement dans un but d'écologie globale de la planète.

Plus d'infos : ici

Coordination d'OCEANOMICS: Colomban de Vargas (c2vargas@gmail.com).

10/09/2012

Blogs Tara Expéditions

10/09/2012

Retrouvez du contenu Tara Expéditions sur nos blogs : - espagnol - italien - portugais

21/06/2012

Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies parle à Tara lors d'une conférence à Rio+20

21/06/2012

Extrait du discours de Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies à Rio+20
Conférence organisée par les Nations Unies sur le développement durable

"Cette année, j'ai eu la chance de monter à bord de Tara, lors du passage de Tara Expéditions à New York.
L'équipe était passionnante. Ils partageaient avec moi tellement d'informations sur les océans et sur le changement climatique.
Je suis reconnaissant du travail de sensibilisation qu'ils ont effectué à travers le monde et je suis fier que les Nations Unies les soutiennent...

Quand je me tenais sur le pont de Tara ce jour-là en Février, je regardais le centre de Manhattan. Nous étions entourés de gratte-ciel, mais nous avons eu une fenêtre sur la mer d'un bleu profond. Cela rappelait que nos mondes sont reliés.

J'ai promis à l'équipe que je continuerai mon travail pour notre planète océan.
Aujourd'hui à Rio, nous devons mettre plus de vent dans nos voiles pour affronter la vague et naviguer vers un futur meilleur.
Nous devons avancer pour nos océans et pour notre monde."

Jeudi 21 mars 2012 - à RIO+20