Tara Oceans ()

28/04/2011

L'île Floreana (Galápagos) © Fondation Prince Albert II de Monaco

Accès aux archives

journal de bord - Projet de restauration de l'écosystème de l'île Floreana (Galápagos)

Projet de restauration de l'écosystème de l'île Floreana (Galápagos)
 
Tara se rendra dans l’archipel des Galápagos début mai : l’occasion de faire un focus sur le projet de restauration de l’île Floreana.

 
L’île de Floreana, d'une surface de 173 km2, est située au Sud de l'archipel des Galápagos. Cette île est un condensé des principaux problèmes pesant sur l’archipel : depuis le début du XIXème siècle, la présence humaine a entraîné la destruction des habitats naturels, l’introduction d’espèces invasives et la destruction d’autres espèces.
Le projet "Floreana, an integrated approach to restoration", mené par la Fondation Charles Darwin for the Galápagos Island (CDF) et le Gálapagos Conservancy, et soutenu par la Fondation Prince Albert II de Monaco (également partenaire de Tara Oceans), a pour but de restaurer l'écosystème de l'île.
 
Le contexte : un écosystème fragilisé

La grande majorité de la surface de l'archipel des Galápagos est protégée. L'archipel accueille le parc national des Galápagos et la réserve marine des Galápagos qui constituent un site du patrimoine mondial de l'Unesco. Cependant, l'augmentation de la pression démographique dans les zones agricoles et urbaines des quatre îles habitées de l'archipel entraîne une dégradation importante des écosystèmes naturels.
 
Floreana est la plus petite des quatre îles habitées de Galápagos. L'île a été fortement touchée par des espèces invasives qui ont détruit une partie des habitats naturels. Leur présence ne peut être datée précisément mais elle est concomittente avec l’arrivée des premiers habitants sur l’ile au début du 18ème siècle. Un inventaire récent a identifié une dizaine d’espèces qui se sont déjà éteintes sur Floreana parmi lesquelles : la tortue géante elephantopus Floreana Geochelone et le concombre Sicyos vigne villosus. La perte de la tortue Floreana est particulièrement préoccupante car les tortues sont les ingénieurs de l'écosystème, en jouant un rôle clé dans la formation et l'entretien de l'environnement des Galápagos.
De nombreuses espèces demeurent menacées d'extinction parmi lesquelles le Géospize modeste (Camarhynchus pauper) une espèce de passereaux de la famille des Thraupidae endémique de l’ile de Floreana.
 

Le projet "Floreana, an integrated approach to restoration"
 
Floreana nécessite une approche différente que pour les autres îles protégées de l'archipel, car elle représente le premier grand projet de restauration sur une île habitée. La petite taille et la faible population de l'île Floreana constituent un contexte favorable pour développer une approche intégrée de la restauration de l'île.
 
Le projet "Floreana, an integrated approach to restoration" cherche à préserver l'écosystème de l'île, en s’appuyant sur l’engagement des habitants, et à rendre le programme viable à long terme. Le projet servira d'exemple pour la restauration des autres îles habitées.
 
Le projet vise à développer des techniques permettant aux agriculteurs de produire une plus grande variété de fruits et légumes. La réduction du besoin de fruits et légumes provenant de l'importation permettra de réduire considérablement les risques d'introduction d'espèces invasives et de destruction des espèces de l'île.
 
Alors que les activités touristiques sur Floreana sont en augmentation, principalement en raison des excursions d'une journée sur l'île, un des enjeux du projet consiste à concilier l'augmentation des capacités touristiques de l'île sans augmenter les risques d'introduction d'espèces invasives.

Les phases du projet
 
PHASE I (de septembre 2010 à août 2011) : Poser les bases pour restaurer l’écosystème de cette île, à savoir :
- La compréhension et résolution des enjeux sociaux et des attentes des habitants de Floreana ;
- La création de zones de conservation prioritaires ; 
- Des actions menées par la communauté afin d’éviter la propagation des espèces invasives ;
- La gestion des vertébrés les plus invasifs ;
- La gestion des espèces menacées (notamment des espèces gravement menacées) ;
- L'instauration d’une zone de non prélèvement.
 
PHASE II (de septembre 2011 à août 2015) : Promouvoir un développement durable basé sur une gestion communautaire, à travers notamment une agriculture adaptée qui permettra un approvisionnement local et surtout autonome, afin d’éviter le risque d’introduction d’espèces non indigènes.
L’enjeu est d’autant plus important que le nombre de touristes est en augmentation et que la production locale est aujourd’hui insuffisante.
La phase 2 prévoit :
- La formation des agriculteurs à la culture sous serre;
- La création des infrastructures nécessaires dédiée à ce mode de culture
- Le développement d’un plan d’action pour impliquer les populations locales qui deviendront, à la sortie du porteur de projet, les seuls gérants des exploitations.
 
Le projet "Floreana, an integrated approach to restoration" est mené par la Fondation Charles Darwin for the Galápagos Island (CDF) et le Galápagos Conservancy.
Partenaires pour la phase I : Associations des Amis des Galápagos, Travel partners, Durell Wildlife Conservation Trust, Keidanren Nature Conservation Fund, Fondation Veolia Environnement, Fondation Prince Albert II de Monaco
Partenaires pour la phase II : Galápagos Conservancy - support for Soil Survey, Fondation Prince Albert II de Monaco.
 
Source : Fondation Prince Albert II de Monaco.

En savoir plus sur la Fondation Prince Albert II de Monaco : www.fpa2.com

visitez notre boutique en ligne

Langue/Language & social

  • langue française
  • English language
  • Português
  • Español
  • italiano
google+appstore

voir aussi

Calendrier Evénements

23/05/2014

Les escales de Tara en France jusqu'en juin

23/05/2014

Détail des événements à venir

DU 23 AU 28 MAI :
Escale à Toulon

DU 29 AU 2 JUIN : Escale aux Embiez

DU 10 AU 15 JUIN : Escale à Nice

DU 16 AU 18 JUIN : Escale à Villefranche sur mer

DU 19 AU 20 JUIN : Escale à Monaco

21 JUIN : Tara en baie
de Villefranche sur mer

DU 22 AU 26 JUIN : Escale à Antibes

05/05/2014

Étude des récifs du Parc National Port Cros (France)

05/05/2014

DU 5 AU 23 MAI : Étude des récifs du Parc National Port Cros (France), première AIRE MARINE PROTÉGÉE de France avec le biologiste plongeur Laurent Ballesta et son équipe

28/04/2014

Conférence Tara et le monde secret du plancton: scientifiques et artistes pour la planète - École des Arts Déco

28/04/2014

. Conférence "Tara et le monde secret du plancton: scientifiques et artistes pour la planète"
Lundi 28 avril de 18h30 à 20h
École des Arts Décoratifs à Paris (amphithéâtre Rodin)

L'équipe de Tara Expéditions invite les étudiants de l'École à cette conférence ouverte à tous pour leur faire découvrir les aventures de Tara et leurs enjeux à la fois scientifiques, pédagogiques mais aussi artistiques.

Avec Romain Troublé, secrétaire général de Tara Expéditions, Christian Sardet, co-initiateur des expéditions Tara Oceans et Tara Oceans Polar Circle, et la participation d'artistes embarqués pendant ce tour du monde de 2009 à 2013.

19/04/2014

France Médias Monde, partenaire de l'expédition Tara Méditerranée

19/04/2014

France Médias Monde (RFI, France 24 et MCD) sont partenaires de l'expédition Tara Méditerranée



Pour suivre Tara sur RFI, cliquez ici

19/04/2014

Départ de l'expédition Tara Mediterranée 2014 à Lorient

19/04/2014

L'expédition Tara Méditerranée, de mai à novembre 2014

Après plus de quatre ans à naviguer autour de la planète et en Arctique, Tara réalisera une expédition en Méditerranée. Elle comportera à la fois un volet de sensibilisation sur les nombreux enjeux environnementaux liés à la Méditerranée et un volet scientifique sur le plastique.

Une exposition itinérante et des films seront aussi partagés avec les publics rencontrés. Nous recevrons également des classes à bord lors des différentes escales. Et des artistes seront accueillis en résidence sur Tara pendant toute la durée de l’expédition.

Cliquez ici pour plus d'informations et connaitre les temps forts de l'expédition

10/04/2014

L'application Tara pour iPad sélectionnée TOP de l'AppStore dans 118 pays

10/04/2014

Découvrez les voyages uniques de Tara sur tous les océans du monde dans son application iPad !

En français, anglais et en russe vous pourrez en savoir plus sur l'histoire de ce bateau scientifique et ses explorations depuis 2003.

Vous pourrez aussi le voir de l'intérieur comme si vous y étiez grâce à des panoramas exclusifs.
Connectée à internet, l'application vous permettra également de suivre quotidiennement, les aventures de Tara en photos et en vidéos.

Pour la télécharger gratuitement, cliquez ici

28/02/2014

Ocean Sciences meeting

28/02/2014

Le congrès Ocean Sciences meeting qui s'est tenu à Hawaii du 22 au 28 février 2014 dernier est le plus important congrès en océanographie mondial. Il réunit toutes les disciplines scientifiques, des sciences dites "dures" (physique, chimie, géologie, biologie) aux sciences humaines et sociales. Près de 5 000 scientifiques sont venus.

Lars Stemmann, Chris Bowler, Hiroyuki Ogata, Colomban de Vargas et Emmanuel Boss, tous scientifiques impliqués de Tara Oceans ont organisé une session scientifique sur le thème de l'étude intégrée des écosystèmes océaniques. Au cours de cette session plus de 20 chercheurs ont partagé leurs travaux dans une salle comble. Les échanges se sont faits autour de la biodiversité océanique (méthodes et estimation) et de sa sensibilité aux changements à différentes échelles de temps et d'espace (notamment son transport par les courants océaniques). Les scientifiques ont échangé sur les résultats et les méthodes. Des contacts ont été pris pour valoriser internationalement les données exceptionnelles de l'expédition Tara Oceans.

10/01/2014

SIGNEZ L'APPEL DE PARIS POUR LA HAUTE MER

10/01/2014

La Haute Mer représente 70% de l’Océan et presque la moitié de notre planète. Elle est notre plus grand réservoir de biodiversité, produit une grande partie de l’oxygène que nous respirons et régule notre climat.

Toutefois il n’existe toujours pas d’instrument international pour bien gérer ces grands espaces de plus en plus affectés par les activités humaines 

Il est  donc indispensable d’approuver d’ici septembre 2014 le projet d’accord international pour la gestion de la biodiversité en Haute Mer, actuellement en négociation à l’ONU !

Vous aussi, signez l'Appel de Paris pour la Haute Mer : cliquez icl

29/07/2013

L'expédition Tara Oceans découvre une nouvelle espèce de corail

29/07/2013

Une nouvelle espèce de corail, nommée Echinophyllia tarae, vient d'être décrite suite aux prélèvements effectués en 2011 aux îles Gambier (Polynésie française) lors de l'expédition scientifique internationale Tara Oceans. Cette expédition était la première à s'intéresser au fragile écosystème corallien de l'archipel depuis près de 40 ans.

Plus d'informations : ici

25/04/2013

Explorez Google Ocean avec Tara

25/04/2013

Tapez "Tara" dans la barre de recherche du site de la Sylviaearlealliance
ou cliquez ci dessous

21/03/2013

OCEANOMICS dans le sillage de Tara Oceans

21/03/2013

OCEANOMICS dans le sillage de Tara Oceans

Le programme OCEANOMICS va permettre de trouver certaines applications aux découvertes de l'expédition Tara Oceans dans le domaine de la recherche et du développement dans un but d'écologie globale de la planète.

Plus d'infos : ici

Coordination d'OCEANOMICS: Colomban de Vargas (c2vargas@gmail.com).

10/09/2012

Blogs Tara Expéditions en espagnol, italien et portugais

10/09/2012

Retrouvez du contenu Tara Expéditions sur nos blogs : - espagnol - italien - portugais

21/06/2012

Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies parle à Tara lors d'une conférence à Rio+20

21/06/2012

Extrait du discours de Ban Ki-Moon, secrétaire général des Nations Unies à Rio+20
Conférence organisée par les Nations Unies sur le développement durable

"Cette année, j'ai eu la chance de monter à bord de Tara, lors du passage de Tara Expéditions à New York.
L'équipe était passionnante. Ils partageaient avec moi tellement d'informations sur les océans et sur le changement climatique.
Je suis reconnaissant du travail de sensibilisation qu'ils ont effectué à travers le monde et je suis fier que les Nations Unies les soutiennent...

Quand je me tenais sur le pont de Tara ce jour-là en Février, je regardais le centre de Manhattan. Nous étions entourés de gratte-ciel, mais nous avons eu une fenêtre sur la mer d'un bleu profond. Cela rappelait que nos mondes sont reliés.

J'ai promis à l'équipe que je continuerai mon travail pour notre planète océan.
Aujourd'hui à Rio, nous devons mettre plus de vent dans nos voiles pour affronter la vague et naviguer vers un futur meilleur.
Nous devons avancer pour nos océans et pour notre monde."

Jeudi 21 mars 2012 - à RIO+20