Dominique Limbour, cuisinière autour du monde | Tara, un voilier pour la planète

Dominique Limbour, cuisinière autour du monde

© Sarah Fretwell / Fondation Tara Expéditions

13 janvier 2017

Dominique Limbour est marin et cuisinière. Entre deux repas, passez un instant avec elle dans la cambuse, où elle prépare des merveilles culinaires, secrets de cordon bleu français qui font des heureux parmi les 14 membres d’équipage.

 

Dominique Limbourm's artisan breadp_photo credit Sarah FretwellLes pains artisanaux de Dominique Limbour © Sarah Fretwell / Fondation Tara Expéditions

 

« J’ai cuisiné à bord de nombreux bateaux, depuis l’Antarctique jusqu’à Tahiti ». Dominique a acquis beaucoup d’expérience dans l’un des métiers les plus exigeants à bord d’un bateau. Levée à 5h30, elle cuisine et planifie les prochains repas jusqu’à 21h. Lorsqu’elle retrouve sa cabine le soir, ses pensées sont encore tournées vers les prochains repas et l’avitaillement. Vous pouvez souvent la voir sourire lorsqu’elle parcourt un livre de cuisine ou couverte de farine lorsqu’elle prépare son pain.

« A bord je suis au contact des scientifiques, c’est important d’échanger et de comprendre leur travail. Avant cette expédition, je ne savais que peu de choses sur le corail et le plancton. C’est important pour moi, j’en apprends beaucoup sur la santé de l’océan et le réchauffement climatique. »

 

Tara crew members Niko De La Brosse and Dominique Limbourm greeting local children in Tabontebike village_Photo Credit Sarah FretwellLes membres de l’équipage de Tara, Nicolas De La Brosse et Dominique Limbourm saluent les enfants du village de Tabontebike © Sarah Fretwell / Fondation Tara Expéditions

 

La contribution essentielle de Dominique à cette expédition est sa succulente cuisine française. « La nourriture est extrêmement importante parce que nous sommes sur un bateau français, et c’est un élément important de notre culture (sourire). Les repas sont des instants privilégiés de la journée pendant lesquels l’équipe cesse de travailler pour se rassembler, échanger et se rapprocher. C’est un moment pour rire et faire une pause. La nourriture définit l’atmosphère. Qualité, goût et quantité sont très importants », souligne-t-elle.

Sur les marchés, lorsqu’elle débarque, elle recherche les bons produits locaux et quelques autres exportés de France qui feront, elle le sait, le bonheur de l’équipage. Elle apprend également de nouvelles recettes auprès des locaux. Elle raconte qu’une femme à Tahiti lui a montré comment extraire le lait de la chair de noix de coco, et désormais, chaque fois que nous attrapons un poisson, elle utilise de la noix de coco et du citron vert frais pour préparer un ceviche.

 

Crew member and cook Dominique Limbour putting the hydraphone overboard_photo credit Sarah FretwellLa marin cuisinière Dominique Limbour immerge l’hydrophone à la tombée du jour  © Sarah Fretwell / Fondation Tara Expéditions

 

En dehors de sa cuisine, elle apprécie particulièrement l’hydrophone de Tara : « J’aime installer l’hydrophone dans l’eau pendant la nuit et écouter les sons autour du récif – parfois même le chant des baleines. Et pendant quelques instants, je fais de la science. »  Après l’expédition, elle se rendra en Australie pour rendre visite à son frère et se détendre.  Avec un sourire, elle me confie : « Je ne cuisinerai pas pendant un mois entier. »

Sarah Fretwell

Articles associés