Cap vers la conférence Paris Climat, COP21

© J.Girardot/Tara Expéditions

Novembre/Décembre 2015

Le point d’orgue de l’année 2015 sera la venue de Tara à Paris durant les mois de novembre et décembre où la goélette sera l’ambassadeur de l’Océan aux côtés de la Plateforme Océan et Climat.

Cette plateforme, lancée en 2014 sous l’égide de l’UNESCO/Commission océanographique inter gouvernementale avec des dizaines d’ONGs, d’institutions scientifiques et universitaires et de gouvernements locaux aura pour but d’apporter plus de visibilité aux enjeux liant l’Océan et le Climat avant et pendant la Conférence Climat de Paris en décembre 2015 (COP 21).

Un documentaire long métrage est en préparation et sera diffusé en prime time en novembre sur le thème Océan et Climat. Des escales de la goélette en France au printemps et à l’automne sont également prévues avec une exposition itinérante pour promouvoir le sujet.

L’importance de la conférence Paris Climat 2015 (COP 21)

Six ans après l’échec de la Conférence de Copenhague sur le Climat, la Conférence Paris Climat (COP21) en France sera une dernière opportunité pour un nouveau traité sur le climat qui remplacera le protocole de Kyoto. 

Au cours de l’année 2014, l’avancée des positions de pays clés, notamment les deux plus grands pollueurs (Etats Unis et Chine), relance l’espoir d’un processus de négociation plus serein et positif qui aboutira à un traité contraignant en 2015, avec une entrée en vigueur à partir de 2020. 

Parallèlement à la négociation centrale sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre, d’autres mécanismes et processus sont en cours, comme la re-modélisation du marché de carbone et du dispositif REDD (Reducing Emissions from Deforestation and Forest) ou la création d’un fonds vert pour l’adaptation.

L’océan, au centre de la machine climatique mondiale

Couvrant 71% de la surface du globe, l’Océan mondial, au-delà du gigantesque volume d’eau qu’il représente, est un écosystème très complexe qui fournit des services essentiels au maintien de la vie sur la Terre. Près de 25% du CO2 émis chaque année par l’Homme dans l’atmosphère est absorbé par l’Océan selon des mécanismes complexes au sein desquels le plancton joue un rôle majeur. L’Océan est également le premier fournisseur net d’oxygène de la planète, jouant un rôle encore plus important que les forêts. L’Océan constitue donc le principal poumon de la planète et se trouve au coeur de la machine climatique planétaire. Les changements climatiques ont un impact sur l’océan (acidification et réchauffement des eaux) qui assure le rôle de régulation du climat, de captation de carbone et de production d’oxygène. 

Des mesures destinées à mieux comprendre ces changements et à mieux s’y adapter sont nécessaires et doivent être prises au sein de l’UNFCCC (United Nations Framework Convention on Climate Change).

Les intérêts des océans doivent être défendus et figurer dans la convention.

Pour découvrir le programme de Tara à Paris, cliquez ici