« Equinoxes »

© N.Pansiot/Tara Expéditions

Depuis l’escale à Bizerte (Tunisie), Tara s’est féminisé, certains l’appellent même avec humour le « pink boat ». Il est vrai que les femmes sont majoritaires, elles sont au nombre de 7 contre 5 pour les hommes. Cette traversée Alger-Marseille, fait aussi la part belle aux artistes.

Lola Reboud est l’une d’entre elle. Photographe, elle arpente le bateau appareils photo en bandoulière, à heures fixes, pour réaliser un projet baptisé « Equinoxes ».

Peux-tu te présenter et nous parler de ton projet à bord ?

Je suis en résidence à bord de Tara, entre Bizerte et Marseille, pendant le mois de septembre, ce mois qui correspond à la période des équinoxes*. Avant de partir, j’ai écrit un projet du même nom dédié à la couleur bleue de la mer Méditerranée. Si je fais avant tout de la photo, il s‘agit aussi de réaliser une carte marine et une vidéo.

Cette couleur bleue est envisagée dans les variations du prisme chromatique et climatique. Les photos sont prises le matin, le midi et le soir. J’envisage ensuite de mettre en forme une carte basée sur les éléments qui sont collectés par les scientifiques ; autrement dit des données numériques parce qu’aujourd’hui, c’est aussi ainsi que l’on fait de la cartographie. Il me faudra ensuite trouver la modélisation graphique la plus juste, en 2D ou 3D. A cela s’ajoute le film, toujours des vues de la mer, dans ses variations chromatiques, associées au portrait de Marie Barbieux, scientifique que j’ai rencontrée à bord et qui prépare sa thèse sur la couleur de l’océan.

Tu photographies la mer à 3 moments de la journée, peux-tu nous expliquer pour quelles raisons ?

J’ai mis en place un rituel : je fais des photos le matin, à midi et le soir. Le matin la couleur du bleu de l’aube va vers le rouge et les jaunes virent jusqu’à un bleu assez contrasté. A midi, lorsque le soleil est au zénith, tout est bleu azur, et le soir la lumière tend vers le rouge puis revient vers le bleu nuit. A cela s’ajoute aussi les variations plus saisonnières, en fonction de la météo. Tout le prisme chromatique est ainsi représenté dans mes photos.

Finalement cette étendue de bleue n’est jamais la même, et j’ai remarqué que mon œil s’affine incroyablement. Il y a des nuances que j’étais incapable de voir à mon arrivée sur Tara. Au début je ne percevais qu’une masse et maintenant je visualise de plus en plus de détails, auxquels je fais attention à chaque réglage de prise de vue. Cette mer m’apparaît en fait un peu comme une couverture de survie très fine. Les échanges avec les scientifiques et les marins, les prélèvements qu’ils réalisent chaque jour – collecte de plancton et de plastique – nous font prendre conscience à tous à bord de la densité de vie et de pollution que cette eau contient et que nous ne percevons pas de prime abord.

Quelle est ta relation à la science ?

Je suis comme une enfant ! Je n’y connais rien et j’apprends tous les jours. C’est le 4ème projet que je mets en place avec des scientifiques, j’ai travaillé avec des volcanologues, des géographes et à présent, à bord de Tara, avec des océanographes. C’est quelque chose que j’aime beaucoup, un échange de savoir entre deux mondes qui, finalement, se rencontrent peu mais qui sont tout deux dans la recherche.

A bord, j’ai découvert qu’il y avait une sonde qui mesure la couleur de l’océan, l’HTSRB, elle possède un capteur ultra sensible et ça m’a permis d’affiner mon intuition première. La couleur de la mer dépend aussi de la quantité de phytoplancton et des autres particules présentes dans l’eau. Donc cette couleur bleue, relève de choses qu’on ne soupçonne pas, qui sont à peine perceptibles. Je découvre, j’apprends tous les jours sur ce bateau et c’est tout l’enjeu d’être à bord. Si j’étais dans mon atelier, je passerais à côté de tout ces échanges avec les scientifiques et bien sûr avec les marins ! Ce qui m’intéresse, ce n’est pas la couleur bleue pour son aspect formel, mais c’est l’enjeu climatique qu’il y a derrière et qu’on ne voit pas.

Propos recueillis par Noëlie Pansiot

 

En savoir plus sur le site de Lola Reboud :

www.lolareboud.com

Lexique :

- Equinoxes* : période qui marque le début du printemps et de l’automne. C’est le moment où l’équateur céleste est caractérisé par la durée égale du jour et de la nuit en tout point de la surface terrestre.

- HTSRB: Hyperspectral Tethered Spectral Radiometer Buoy

 

ARTICLES ASSOCIÉS

▸ Résidences d’artistes pendant Tara Méditerranée
▸ Lola Reboud
▸ Escale à Marseille