[Interview] Maarten Stok: premier musicien à embarquer sur Tara

© Maarten Stok

« J’envisage la possibilité que cette expérience change ma vie ». Maarten Stok est le prochain artiste en résidence sur Tara. Nous avons interrogé ce futur « Taranaute » pour mieux le comprendre, lui et son travail, et pour qu’il nous donne son regard sur sa future expérience à bord.

Peux-tu te présenter en quelques mots ? Quelle est ton histoire ? Quels sont tes passions et tes loisirs ?

Je m’appelle Maarten, je suis néerlandais, musicien professionnel et scientifique… J’écris parfois des poèmes car, pour moi, c’est le style d’écriture le plus expressif et le plus musical. Depuis tout petit, je prends plaisir à découvrir le monde qui m’entoure. Comme j’ai toujours été entouré de musiciens, le moyen le plus naturel d’exprimer mon amour, mes fascinations et mes pensées a été par le biais de mélodies et de chansons. J’ai étudier les sciences de la vie (biochimie) à l’université de Delft et de Leiden. Si l’hémisphère gauche de mon cerveau était satisfait par les formules et la théorie, j’ai découvert que mon cerveau droit, en revanche, ne l’était pas. C’est pourquoi j’ai composé et étudié la musique la nuit, d’abord de mon côté, puis plus tard au conservatoire d’Amsterdam et avec des groupes (inter)nationaux en tournée. Lorsque je ne suis pas en tournée, j’aime enseigner la musique et la chimie aux enfants. Je me sens vraiment comblé maintenant que j’ai la chance de combiner tous ces aspects de ma vie au sein de l’aventure Tara Expéditions.

 

CV_Maarten_Stok-000

Portrait de Maarten Stok – © Reinier / RVDA.nl

 

Peux-tu nous présenter ton travail, ton aspiration et ta musique ?

Je vous invite à l’écouter avant de vous ennuyer avec mes opinions. Découvrez mon groupe et certains de mes travaux en solo.

Je suis un musicien pop, avec une préférence pour les années 60 et 70. J’aime les vérités simples de la musique pop. Je crois que c’est une forme d’expression artistique dans laquelle les émotions peuvent être directement présentées, tant dans la structure des morceaux que par le timbre. Lorsque je travaille au sein d’un groupe, j’essaie de faire ressentir des émotions et de les capturer dans les sons et les paroles des chansons. D’un autre côté, lorsque je travaille seul, j’ai tendance à écrire de la musique instrumentale, qui peut être très sereine. Pour moi, cette musique découle d’un état méditatif, une circulation de pensées qui a, à la fois, une mélodie et un rythme.

 

Quelle est ton histoire, ton lien avec la mer ?

Je nage chaque fois que je le peux. Ma dernière passion est l’apnée, que j’ai appris aux côtés de l’incroyable Carlos Coste. Je suis marin et plongeur, et quand il fait froid je fais du patin à glace. J’ai tendance à croire que mon amour pour l’eau émane d’une personnalité fougueuse.

 

Qu’est-ce qui t’a donné envie de rejoindre Tara ? Comment t’y es-tu préparé ?

Tara a un lien avec la musique, la science et l’eau, tout ce qui m’enthousiasme vraiment. Je soutiens sincèrement le but de cette expédition. Je suis un tout petit maillon au sein d’un mouvement qui fait prendre conscience de la fragilité et de la beauté de l’écosystème aquatique. Je suis fier d’en faire partie.

 

19237805_1404072496295599_6375689672630294915_o

Maarten Stok en concert 

Comment imagines-tu ta résidence à bord de Tara ?

Mon souhait est de capturer l’énergie de Tara, à la fois par le son et en chanson, afin de créer un EP qui permettra à l’auditeur de se plonger dans l’expédition sur un plan sonore. Une bande-son de ce voyage. Pour permettre à tous de naviguer au loin pendant quelques instants.

J’ai vraiment du mal à m’imaginer sur cette incroyable goélette. Où vais-je dormir ? D’où vais-je regarder les étoiles la nuit ? J’en rêve régulièrement, mais ça va être complètement fou ! J’ai l’habitude de la recherche scientifique et d’écrire de la musique. Mais combiner tout cela me fait vraiment halluciner. L’expédition va au-delà de moi. Je serai humble dans le cadre de ce projet. J’imagine qu’il va s’agir de suivre le mouvement.

 

Quand tu entends « Tara », comment te sens-tu ? Qu’est-ce que ça te fait ?

Je suis un peu ému lorsque je pense aux semaines à venir. Être sur un voilier est toujours une expérience qui rend humble. Beaucoup de nos soucis quotidiens paraissent futiles lorsqu’on est livré aux éléments, à l’océan et au vent. Tu dois t’investir dans le voyage à venir. Je suis aussi très curieux de vivre cette aventure. Je veux être un véritable plus pour l’expédition.  J’ai aussi du mal à imaginer que ces semaines seront ma seule participation à ce projet. J’espère pouvoir être utile une fois de retour chez moi. J’envisage la possibilité que cette expérience change ma vie.

Articles associés