Ellie Ga

© Ellie Ga fissure

Ellie Ga mélange des genres narratifs – memoires et carnet de voyage. L’artiste pousse les limites de la documentation photographique et utilise divers media, aboutissant à des performances et des installations.

Son travail explore les distinctions entre: documentaire et fiction, les histoires privées et publiques, l’écriture et les inscriptions visuelles, l’image fixe et l’image animée.

Les projets de Ellie Ga nécessitent  des recherche, et sont souvent centrés sur le rôle de l’artiste comme interprète des matières historique ou scientifique. Au cours d’une résidence à l’Explorers Club de New York, Ga a développé le “Catalogue du Perdu et d’autres révélations”– une série d’installations et de récits qui parlent des éléments manquants de l’exploration arctique du 19e siècle: les lieux, les personnes, et les concepts géographiques perdus. Fascinée par les réussites et les échecs des explorateurs du passé dans leur documentation de “l’inconnu”, Ga a commencé à cataloguer et à archiver le monde arctique., Elle fut la seul artiste à se joindre à l’équipe scientifique de Tara pendant son expédition dans l’Arctique.

Parmi les oeuvres basées sur l’expédition, “Les diseurs de bonne aventure”, est une performance qui mélange la narration en direct, des images et du son, afin d’évoquer l’humour, la banalité et la poésie de la vie quotidienne dans la nuit arctique.

Ellie Ga  est née à New York en 1976. Elle a reçu le diplôme de Master of Fine Arts de Hunter College, NY, et est co-fondatrice de Ugly Duckling Press. En 2011, Ga a exposé ses oeuvres à la Galerie Milliken, Stockholm;  Bureau, New York; et à la Galerie d’agnes b, Hong Kong.

Sa performance, “Les diseurs de bonne aventure” a été présentée récemment à New York (The Kitchen), Toulouse (Printemps du septembre), Leuven (Playground Festival), Toronto (The Power Plant) et Paris (Fondation l’Entreprise Ricard).  Ellie Ga a récemment reçu une bourse – la résidence d’artiste Mejan, au College Royal d’Art à Stockholm.

Elle réalise actuellement un projet avec “Grand Arts” à Kansas City, USA.