Loulou Picasso | Tara, un voilier pour la planète

Loulou Picasso

© Tara3

Loulou Picasso crée le groupe Bazooka avec Kiki Picasso, Lulu Larsen, Olivia Clavel, Bernard Vidal, T5dur et Jean Rouzaud au milieu des années 70, ce collectif sévit au sein de la scène underground française, imposant une œuvre sans concession, froide et provocante.

Engagés en 1977 à Libération, Bazooka fait exploser la maquette du journal, ajoutant textes et légendes souvent en opposition avec le contenu des articles. La rédaction est largement partagée sur ces interventions graphiques. Serge July leur propose alors de développer un projet indépendant : « Un Regard Moderne », dont les 5 numéros paraissent en 1978.

Le groupe explose à la fin des années 70, laissant derrière lui un ensemble impressionnant de dessins, collages, photomontages, peintures et publications.

Au début des années 80, Kiki et Loulou Picasso publient des ouvrages en solo, Loulou se consacre à la peinture, représenté par la galerie du jour agnès b.

En 2002, ils se retrouvent pour animer unregardmoderne.com, un site où chaque collaborateur apporte à chaud une réaction graphique à des dépêches d’actualité. En 2005 le projet ferme sous la pression des grandes agences de presse.

Kiki et Loulou Picasso participent à l’exposition collective « Des Jeunes Gens Modernes » (2008) à la Galerie du jour, Paris. Début 2011, à l’exposition « Europunk » présentée à la Villa Médicis de Rome, les œuvres de Bazooka occupent une large place. En parallèle, Loulou Picasso publie en 2011 « La révolution triste » chez United Dead Artists ; un recueil d’œuvres dont la plupart ont été réalisées pour la galerie Arts Factory à l’occasion de l’exposition « Teen Spirit, l’adolescence dessinée» à Paris.