COP22 : Les Etats réaffirment leur engagement pour l’océan

© Reuters

La COP22 sur le climat qui s’est achevée à Marrakech cette semaine a été marquée par un sentiment contrasté entre la satisfaction – entrée en vigueur de l’Accord de Paris – et les craintes d’un rétropédalage des Etats-Unis avec l’élection de Donald Trump. Mais pour l’heure, les négociateurs américains restent positifs et engagés dans le processus de mise en l’œuvre de l’Accord de Paris. Le travail qui a débuté au Maroc devrait permettre à chaque pays de concrétiser les engagements présentés à Paris en 2015, avec un processus de vérification et révision qui reste toutefois à construire.

logo-cop22

Pour la Fondation Tara Expéditions, présente à Marrakech avec la Plateforme Océan et Climat et l’initiative « Because the Ocean », la COP22 consolide l’avancée de l’Agenda « Océan et Climat » au niveau de la Convention Cadre des Nations unies pour le Changement Climatique (CCNUCC).

Avec la signature de la deuxième déclaration « Because the Ocean » et l’engagement de nouveaux états comme l’Indonésie et le Pérou, le groupe de pays « Amis de l’océan » créée au Pavillon Tara en 2015 à la COP21, se consolide et se met en marche vers 2018 pour faire entrer des actions « océan » concrètes dans leur « portfolio » d’actions climatiques.

Signataires de la déclaration :

• SAS Prince Albert II de Monaco
• Tommy Remengesau – Président de Palau
• Hilda Heine – Présidente de la République des Îles Marshall
• Isabella Lövin – Vice-Première Ministre de Suède
• Heraldo Muñoz – Ministre des Affaires Etrangères, Chile
• Hon. Julie Bishop – Ministre des Affaires Etrangères, Australie
• Edgar Gutiérrez Espeleta – Ministre de l’Environnement et de l’Energie, Costa Rica
• Hon. Didier Dogley – Ministre de l’Environment, de l’Energie et du Changement Climatique, Seychelles
• Hon. Paula Bennett – Ministre des questions liées au Changement Climatique, Nouvelle Zélande
• Pablo Saavedra – Secrétaire d’Etat à l’Environnement, Espagne
• Maria Amparo Martinez Arroyo – Directeur Général de l’Institut National de l’Ecologie et du Changement Climatique (INECC), Mexique
• Stephen Lucas – Senior Associate Deputy Minister, Canada
• Rahmatoulaye Dieng – Secrétaire Général du Ministère de l’Environnement et du Développement Durable, Senegal
• Achmad Poernomo, Haut Conseiller au Minitère des Affaires Maritimes et de la Pêche, Indonesia

dsc_6962
Signataires de la déclaration Because the Ocean

 

Côté société civile, la Plateforme Océan et Climat et la France ont annoncé la création d’une « Alliance d’Initiatives Océan et Climat » visant à pousser des actions de la société civile avec le secteur privé et les acteurs régionaux. La prochaine étape sera plus technique, avec une COP23 qui aura lieu fin 2017 à Bonn en Allemagne, au siège de la CCNUCC. Elle devra consolider les mécanismes de suivi, et acter un processus de révision à la hausse des ambitions climatiques de chaque pays.

André Abreu
Responsable Climat et Environnement

 

barre-orange-2

Article associés :

- COP22 : quel scénario pour l’Océan après l’Accord de Paris ?
- Les défis pour l’Océan en 2016
- Vidéo : Tara dévoile l’état de santé des des récifs polynésiens