Les victoires de l’Océan en 2016

© Vincent Hilaire / Fondation Tara Expéditions

Le vent tourne pour l’Océan. Plusieurs victoires significatives ont marqué l’année 2016. Voici une rétrospective pour en découvrir les actions-clé et apprécier la progressive prise en compte de l’océan parmi les préoccupations environnementales.

 

Avril 2016 : le GIEC décide de réaliser un Rapport spécial sur l’océan

En avril dernier, le Groupe d’Experts Intergouvernemental sur l’Evolution du Climat (GIEC) a voté pour un rapport spécial sur les interactions entre le climat, l’Océan et la cryosphère. Ce rapport initialement demandé par Monaco et la Plateforme Océan et Climat à la COP21 doit permettre d’améliorer une connaissance encore très incomplète sur le futur de l’océan face aux enjeux climatiques.

 

1 seconde pour produire un sac plastique, 20 minutes d'utilisation, plus de 450 ans de pollution.

1er juillet 2016 : les sacs plastiques à usage unique sont interdits en France

Symbole de notre société de consommation, le sac plastique à usage unique a été interdit. La mesure doit encore s’étendre à d’autres sacs et types d’emballages. Mais la victoire est déjà belle ! Ces dernières années, plus de 5 milliards de sacs plastiques ont été distribués aux consommateurs et un grand nombre finit en mer. Une étude récente (Jambeck et al., 2015) a analysé les sources de déchets marins et estime que de 4,8 à 12,7 millions de tonnes de plastique ont été déversées dans l’océan en 2010. Reste une longue route à parcourir pour voir le marché de l’emballage évoluer vers le recyclable et biodégradable.

 

nhinm

Fin août 2016 : la réserve naturelle d’Hawaï multipliée par 4


Un accord qui entre en vigueur un mois tout juste après la proclamation par le président Barack Obama de l’extension de la réserve naturelle de Papahānaumokuākea au Nord-Ouest de Hawaii. Multipliée par 4, elle devient désormais la plus importante du monde, passant de 363 000 à 1,51 million de km², soit près de trois fois la superficie de la France métropolitaine.

 

manchot-adelie-saute-glace-ross-antarctique-cet-espace-biodievrsite-exceptionnelle-bientot-maritime-protegee_1_730_458

28 octobre 2016 : en Antarctique, la Mer de Ross devient une zone marine protégée

Après de années de négociations sur la protection de la Mer de Ross en Antarctique, le 28 octobre dernier un accord historique a été obtenu afin de protéger les richesses de cette région encore très préservée et particulièrement fragile de l’Antarctique.
D’autres pays ont annoncé également des grandes réserves : les Iles Pitcairn (Grande Bretagne) et l’exceptionnel atoll de Clipperton dans l’océan Pacifique qui a également été décrété « Aire Marine Protégée » le 25 novembre dernier par la France.

 

logo-cop22

Novembre 2016 : l’Accord de Paris entre en vigueur à Marrakech

Tout juste un an après la COP21, l’entrée en vigueur de l’Accord de Paris moins d’un an après sa signature est un record ! Surtout quand on se souvient que le Protocole de Nagoya avait demandé 8 années de discussion. Une avancée très significative face au climato-scepticisme des dirigeants politiques ces dernières années. Reste à dépasser le stade de l’engagement pour mettre en place des actions urgentes et limiter le réchauffement à 2°.
Ce succès va de paire avec la mobilisation pour l’Océan et le Climat qui a été approfondie à la COP22 à Marrakech. Avec l’initiative « Because the Ocean » et le lancement d’une Alliance d’initiatives Océan et Climat, des actions concrètes et des mesures techniques seront prises visant à inscrire plus durablement l’océan dans les contributions des pays.

 

Les dates-clé et défis prévus pour 2017

 

2017 sera une année importante pour la Méditerranée

A commencer par un événement de haut niveau en France en février 2017, pour la première réunion du partenariat pour la Méditerranée lancé à la COP22. Ensuite, deux meetings importants se dérouleront à Malte avec la conférence BLUEMED en avril et le sommet « Our Ocean » en octobre.

 

2017 sera surtout marquée par la première Conférence des Nations Unies sur l’océan

Initialement prévue à Fidji, elle se déroulera du 5 eu 9 juin à New York pour avancer concrètement dans la mise en oeuvre des Objectifs de Développement Durable pour l’océan. Un grand rendez-vous pour la Fondation Tara Expéditions.

Sans oublier les deux dernières réunions préparatoires sur la gouvernance de la Haute Mer qui définiront le cadre, les éléments et le texte du futur accord international sur la gestion de la biodiversité en Haute Mer.

 

Tara repart des Samoa, cap su Wallis et Futuna.
Tara vogue au large des Samoa en décembre 2016, pendant l’expédition Tara Pacific 2016-2018 © Pierre de Parscau / Fondation Tara Expéditions