Un livre pour des recommandations | Tara, un voilier pour la planète

Un livre pour des recommandations

© N.Pansiot/Tara Expéditions

Responsable Environnement et Climat chez Tara, André Abreu était chargé d’organiser l’escale à Barcelone. Pas question alors de venir en Catalogne sans animer l’un des fameux Ateliers de Tara, qu’il a initié.

Beyrouth, Bizerte, Marseille ont déjà accueilli ce type d’événement. Le prochain aura lieu le 5 novembre à Tanger. L’idée est simple : réunir différents acteurs locaux pour évoquer les problématiques et les actions environnementales marines. Focus sur ce projet, en compagnie d’André.

Tu es chargé d’organiser les Ateliers de Tara, qui aboutiront à la rédaction du « Livre Bleu de Tara Méditerranée » à la fin de cette 10ème expédition. Quel est l’objet de ce document ? 

L’idée d’organiser les Ateliers de Tara est née de notre volonté d’écouter les voix locales dans les pays où la goélette passe. Généralement, lorsque le bateau arrive quelque part, nous présentons notre travail. Avec Tara Méditerranée,  nous avons souhaité collaborer avec les associations locales, pour comprendre et valoriser leurs actions.

Il s’agit d’association de protection du littoral comme à Beyrouth ou Bizerte, en Tunisie, d’ONG de protection de la biodiversité marine, d’écologistes, de responsables des institutions locales ou régionales, comme l’Union pour la Méditerranée qui a son siège ici, à Barcelone. L’objectif est donc de réunir et de faire communiquer des gens qui n’ont pas l’habitude de se parler, qui évoluent souvent dans des domaines cloisonnés. Nous les invitons à assister à nos ateliers, pour un moment de partage un peu informel, afin que les voix puissent émerger facilement.

Ces ateliers seront ensuite résumés et mis en forme, dans le Livre Bleu de Tara Méditerranée.

Comment faire vivre et diffuser ce livre par la suite ?

D’abord, l’idée du Livre Bleu a un peu évolué. A l’origine, on pensait rédiger un rapport environnemental plus simple. A présent, nous voulons inclure des témoignages, des histoires à succès, des thématiques plus spécifiques qui nous ont été rapportés par les acteurs locaux, lors des Ateliers de Tara. En effet, avec Tara Oceans nous avons pu constater que le tempo de la science n’est pas celui de la communication, il faut donc du temps pour que les échantillons révèlent leurs secrets et que les scientifiques publient des résultats.  Le Livre Bleu permettra de faire un premier bilan de l’expédition Tara Méditerranée en attendant les publications scientifiques.

La sortie du livre est prévue en mai 2015. Il se terminera par un cahier de recommandations, des propositions de solutions pour améliorer la santé de la Méditerranée. Le lancement du livre se fera en plusieurs étapes, nous avons prévu 3 évènements. Nous organiserons une grande conférence les 10 et 11 mars, à Monaco, en collaboration avec Surfrider Fondation et la Fondation Prince Albert II de Monaco sur la thématique des plastiques de demain. Seront présents, le Directeur scientifique de notre mission, Gabriel Gorsky, des ONG, d’autres partenaires qui travaillent sur la transition vers des emballages éco-conçus, des industriels et des écologistes. Ensemble, nous essayerons d’avancer sur le cocktail de solutions à ce fléau du 21ème siècle. Nous prévoyons ensuite  une soirée Tara Méditerranée à Paris pour le lancement du Livre Bleu ainsi qu’un événement à Marseille avec l’Agence de l’Eau qui est l’un de nos partenaires sur ce projet.

L’année prochaine, Tara sera aussi très impliqué dans un autre événement…

Oui, Tara Expéditions s’implique pour la Conférence Paris Climat 2015. Il s’agit de la conférence des parties numéro 21 de la Commission Cadre des Nations Unis sur le Changement Climatique. Un événement historique, pour le bien ou pour le mal de notre planète, puisque cette conférence sera une étape clé pour trouver un cadre juridique susceptible de succéder au protocole de Kyoto se terminant.

Nous pensons qu’après le succès de la Conférence des chefs d’Etat pour le climat organisée par M. Ban Ki-moon, Secrétaire général de l’ONU, nous sommes sur la bonne voie. Près de 400 000 personnes ont défilé dans les rues de New York, le 23 septembre dernier.

Inspiré par le succès de notre projet « Pavillon Bleu à Rio+20 », à l’occasion de la conférence des Nations Unies sur le Développement Durable en 2012, Tara a pris l’initiative de mener, avec une multitude d’autres acteurs, une campagne Océan et Climat pour la COP 21. Parce que lorsqu’on parle de Climat, on parle beaucoup de forêt et de contrôle d’émissions de carbone, mais on oublie que la régulation du climat se fait aussi, et surtout, grâce à l’Océan et à la vie qu’il abrite. Il faut que le thème « océan en bonne santé » figure parmi les priorités de la lutte contre le réchauffement climatique. Ce qui implique, par exemple, des financements pour la recherche marine ou pour les Aires Marines Protégées. Il est nécessaire que les projets liés à la préservation des océans soient éligibles aux fonds multilatéraux  de compensation qui découleront de cette conférence.

Pour se donner les moyens de ses ambitions, le 8 juin 2014, Tara Expéditions a lancé une initiative collective avec une poignée d’autres acteurs: la Plateforme Océan Climat, qui a un site Internet dédié, des groupes de travail, un comité scientifique… C’est un projet sur lequel nous travaillons depuis déjà un an et nous espérons que cette plateforme puisse réunir près de 200 entités l’année prochaine.

Propos recueillis par Noëlie Pansiot

 

 

Articles associés :

- L’équipe Tara. 

- Focus sur les Ateliers Tara en vidéo. 

- Interview d’Etienne Bourgois, Président de Tara Expéditions.