De l’or pour Eric Karsenti, Directeur scientifique de Tara Oceans

© F.Latreille / Fondation Tara Expéditions

Éric Karsenti, biologiste et directeur scientifique de l’expédition Tara Oceans, reçoit la Médaille d’Or du CNRS. Ultime titre honorifique dans l’univers français des Sciences, la médaille d’or du CNRS récompense l’ensemble de sa carrière et souligne l’importance de ses derniers travaux sur le monde planctonique réalisés lors de l’expédition Tara Oceans.

A la tête de l’équipe scientifique de l’expédition entre 2009 et 2012, Eric Karsenti a permis de faire avancer considérablement la connaissance de la biodiversité du monde marin et permis de franchir une nouvelle frontière dans la connaissance de l’océan. Pour la première fois, la quasi-totalité de la diversité des virus, des bactéries et des petits eukaryotes ont été caractérisés, passant, pour certains royaumes, de 10 000 types d’organismes connus à près de 150 000.

L’ambition de ce chercheur qui a animé cette expédition, soutenue par le CNRS (Centre national de recherche scientifique), l’EMBL (Laboratoire européen de biologie moléculaire) et le CEA (Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies Alternatives) pendant ces 4 années n’a pas tarit et se voit aujourd’hui honorée d’une très belle récompense. Pour la première fois l’étude des écosystèmes planctoniques allait se déployer dans les deux hémisphères et sur tous les océans du globe. A l’origine, comme l’explique Eric Karsenti « l’idée était de mieux saisir l’origine du plancton, ses évolutions, sa mue d’un océan à l’autre. Quelles étaient sa distribution et sa biodiversité ? Tous ces royaumes étaient-ils liés ? Quelle était l’influence de l’environnement – température, salinité, acidité, paramètres physico-chimiques – sur ces drôles de créatures ? » Alors que les écosystèmes subissent des pressions de tout ordre, Tara Oceans devrait permettre de mieux comprendre la réponse de la vie marine aux changements climatiques, grâce, à terme, à des nouveaux modèles prédictifs.

Avant de participer à ces découvertes majeures sur la goélette Tara, Eric Karsenti a fait ses études de biophysique à la Faculté des sciences de Paris. Titulaire d’une thèse à l’institut Pasteur de Paris en 1979, il a largement contribué à la compréhension des mécanismes moléculaires qui gouvernent le cycle cellulaire. Il a également travaillé avec des physiciens et développé une nouvelle approche en biologie cellulaire qui a permis de comprendre comment la forme des cellules et leur division émergent d’interactions moléculaires complexes et dynamiques. Et c’est à lui que revient la création du département de Biologie Cellulaire et de Biophysique de l’EMBL.

Aujourd’hui, cette reconnaissance apporte un nouveau rayonnement à ces découvertes, portant sur un univers encore méconnu et de fait très peu pris en compte dans les décisions environnementales globales

Bravo Eric !

 

Articles associés :

- En savoir plus sur l’expédition Tara Oceans

- Tara Oceans publie 5 études dans la prestigieuse revue SCIENCE

- Découvrir Tara Oceans en images