TARA OCEANS

© J.Girardot/Tara Expéditions

2009-2013

L’expédition Tara Oceans (2009-2013) a parcouru tous les océans pour collecter du plancton.

Le plancton (virus, bactéries, protozoaires, les petits métazoaires comme les copépodes, les organismes gélatineux et les larves de poissons) est omniprésent dans les océans, des mers polaires à l’équateur, des profondeurs jusqu’en surface, des zones côtières aux centres des régions océaniques.


La vie planctonique dans les océans joue un rôle essentiel pour notre planète et la vie humaine.

En effet : - La biodiversité du plancton est à la base de la chaîne alimentaire. Le plancton est la clé de la survie des poissons, des mammifères marins et de milliards d’êtres humains. - Le phytoplancton produit l’oxygène qui a permis l’émergence des mammifères sur la terre et produit actuellement 50% de l’oxygène que nous respirons chaque jour. - Le plancton piège une large partie du carbone produit sur la planète. - Les organismes planctoniques, en particulier ceux qui sont photosynthétiques, jouent un rôle clé dans la régulation du climat en déterminant les concentrations des gaz à effet de serre et les molécules impliquées dans la formation des nuages. - Les formes de la vie terrestre ont évolué à partir de ces organismes planctoniques et certains d’entre eux peuvent nous apprendre pourquoi nous avons une symétrie bilatérale, comment les yeux ou le cerveau sont apparus et bien plus encore. - Les organismes du plancton sont un extraordinaire réservoir de bio-molécules et leur potentiel biomédical reste à explorer.

Et pourtant nous savons encore trop peu de choses sur ces écosystèmes …

Les impacts du plancton conditionnent la survie humaine. Par conséquent, tant d’un point de vue écologique et de l’évolution, il est absolument indispensable d’obtenir une meilleure connaissance des écosystèmes planctoniques, de savoir comment les différents organismes interagissent les uns avec les autres et avec leur environnement physico-chimique.

La caractérisation de la répartition des espèces, de leur diversité fonctionnelle et de la complexité des organismes doit permettre d’évaluer la robustesse de l’ensemble de l’écosystème, et son évolution d’un état à un autre.
 Ainsi le rôle joué par les écosystèmes du plancton dans les échanges planétaires de CO2 et le recyclage de l’O2 conduira à une meilleure compréhension de l’évolution des espèces planctoniques.

Ce qui rend le projet TARA OCEANS absolument unique dans le domaine de la biologie des océans, est que le consortium scientifique qui a structuré la stratégie d’échantillonnage est le même que celui qui organise l’analyse des échantillons et des données d’une manière intégrée. Il s’agit d’un projet interdisciplinaire qui rassemble toutes les compétences nécessaires pour effectuer l’échantillonnage océanographique et les analyses sur la terre ferme.

Les échantillons et les données recueillies à bord de Tara lors de l’expédition serviront trois grands objectifs:



- Collecter des échantillons afin de quantifier les communautés de plancton, couvrant le spectre complet des virus aux larves, et les corréler avec les paramètres de l’environnement en vue d’établir une description quantitative des états de l’écosystème pélagique dans la plupart des bassins océaniques du monde
- Recueillir des données sur les écosystèmes peu exploré des récifs coralliens
- Explorer un éventail d’espèces exotiques benthiques considérés comme des fossiles vivants nous permettant de mieux comprendre nos origines.

Les échantillons et les données sont analysées sur la terre et organisés dans une base de données cohérente qui est en cours d’élaboration alors que l’expédition est en cours.
Les approches de biologie moléculaire et d’imagerie microscopique en corrélation avec les analyses de données océanographiques, seront utilisées pour la construction de modèles utilisant la simulation informatique et des outils bioinformatiques qui sont actuellement en cours d’utilisation dans les laboratoires des membres du consortium.

Les résultats attendus de ce travail sont les suivants:



- L’établissement d’une carte à basse résolution de la structure des écosystèmes et la biogéographie des organismes allant des virus aux larves de poissons
- La découverte d’un grand nombre de nouveaux organismes dans chaque catégorie de taille
- Une bonne estimation de la biodiversité océanique et de sa répartition géographique pour les petits organismes
·Le développement de nouveaux modèles dynamiques d’estimation de la distribution mondiale des organismes planctoniques en termes de masse totale et de complexité des espèces
- L’établissement de modèles prédictifs de l’évolution de ces distributions en rapport avec l’évolution du climat
- De nouvelles découvertes fondamentales concernant l’évolution rapide des organismes qui ont conduit à l’émergence d’organismes terrestres
- L’acquisition de données nouvelles sur la diversité des espèces des récifs coralliens et l’analyse des causes potentielles des épisodes de blanchissement des coraux.

Au-delà de la valeur même de l’obtention d’informations en termes de connaissances de base, le projet va générer une source inestimable de données pour améliorer la construction de modèles de réchauffement climatique. Ces modélisations devraient également contribuer a prévoir la répartition spatiale des populations d’organismes dans les océans et leurs conséquences sur les stocks d’espèces de poissons commerciaux.

Sous le Haut Patronage de Monsieur François HOLLANDE, Président de la République

 

N.LeBescot/Tara Oceans. Carte des stations science

Carte des stations scientifiques de l’expédition Tara Oceans 2009-2013 – N.LeBescot/Tara Oceans