Découverte d’une importante zone d’accumulation de déchets plastiques dans l’océan arctique

© Anna Deniaud / Fondation Tara Expéditions

Tara Oceans

Andrés Cózar, Elisa Martí, Carlos M. Duarte, Juan García-de-Lomas, Erik van Sebille, Thomas J. Ballatore, Victor M. Eguíluz, J. Ignacio González-Gordillo, Maria L. Pedrotti, Fidel Echevarría, Romain Troublé, et Xabier Irigoien.

Publié en ligne le 5 avril 2017Téléchargement en PDF

Science Advances, Volume 3, numéro 4.

Résumé

Les expéditions de recherche scientifique Tara Oceans 2009-2013 (France) et Malaspina 2010 (Espagne) ont mis en évidence le transport à grande échelle de débris de plastique flottants depuis l’océan Atlantique jusqu’à l’Arctique. L’étude, publiée dans Science Advances, confirme qu’en seulement quelques décennies d’utilisation de matières plastiques, la pollution marine résultante est déjà devenue un grave problème jusque dans l’Arctique.

Bien que la faible densité de population du bassin arctique ne produise que peu de déchets sur place, cette nouvelle étude montre que les mers du Groenland et de Barents (la partie nord de l’Atlantique Nord) accumulent de grandes quantités de débris plastiques, apportés par les courants océaniques. Dans cette région du monde, les répercussions écologiques potentielles de l’exposition aux débris plastiques sont amplifiées par le caractère unique de cet écosystème, encore vierge et reculé

Articles associés