Entretien avec Francis Latreille

© Tara Arctic. F.Latreille/Tara Expéditions

À l’occasion des 10 ans de Tara Expéditions, les artistes embarqués pendant les expéditions scientifiques à bord du voilier Tara se partagent les murs de la maison agnès b. à Paris du 16 décembre 2013 au 10 janvier 2014

Francis Latreille, photographe spécialiste des pôles, qui a embarqué plusieurs fois à bord de Tara, nous parle de cette exposition et de son expérience à bord de la goélette Tara.

A quel moment as-tu réalisé les photographies qui sont présentées dans l’exposition Tara 10 ans, 20 regards d’artistes ?

Elles ont été prises lors de la dérive arctique de Tara. En avril 2007, un blizzard très froid soufflait depuis plusieurs jours sur Tara. Je suis resté quatre heures à attendre que quelque chose se passe. Grant Redvers [le chef d’expédition] est alors monté dans le mât pour voir si tout allait bien, j’ai saisi ce moment et la photographie prise à ce moment là ressemble à un monochrome noir et blanc, sur cette image la silhouette de Grant est telle une ombre chinoise. Et je suis vraiment content que cette photographie ait pu paraître dans des journaux tels que les magazines Paris Match, Géo ou le journal The Guardian.

Que signifie être artiste à bord de Tara ?

Pour moi, être photographe à bord, c’est avant tout participer à l’expédition. Prendre le temps de regarder ce qu’il se passe, passer de bons moments, et sentir l’ambiance. Il est aussi nécessaire d’être « multitâche » : savoir écrire, raconter, réaliser de véritables carnets de voyage et surtout, comme je le disais, de prendre son temps, un aspect quelque fois oublié dans un monde qui va très vite… !

Je partage l’aventure Tara depuis 10 ans, et avant cela j’avais suivi Antarctica avec Jean-Louis Etienne, depuis la construction du bateau et lors de sa mise à l’eau… puis j’ai eu la chance de parcourir de nombreux miles à bord.

Quels sont tes meilleurs souvenirs d’expédition ?

Quand nous étions si proches du Pôle Nord, en 2007, avec l’émotion de se savoir coincés dans la glace…

Le passage du Nord Ouest il y a quelques mois était aussi un grand moment pour moi, la réalisation d’un rêve d’enfant car le passage du Nord Ouest est vraiment mythique chez les marins, le summum de l’aventure, au même titre que le Cap Horn !

Qu’as-tu découvert dans l’exposition Tara 10 ans, 20 regards d’artistes ?

J’ai aimé les aquarelles de Rémi Hamoir qui a travaillé sur les variations atmosphériques et lumineuses du bateau. De mon côté, je peins aussi, sur les changements que vit notre planète.

Rejoignez l’événement Facebook