Franck Petit, Technicien CNRS à l’Observatoire Océanologique de Villefranche-sur-Mer, vide la bouteille de Niskin.

©