Campement sur la banquise

©

4 juin 2007

Campement sur la banquise

Ces dernières semaines, les conditions météorologiques se sont considérablement améliorées. Nous avons donc sauté sur l’occasion pour aller camper. Ce fût aussi l’occasion de découvrir et de tester le matériel que nous possédons à bord.
Nous espérions que le bateau dérive suffisamment proche du Pôle Nord pour que nous puissions franchir les derniers kilomètres en quelques jours à ski. Aujourd’hui, nous pensons que nous ne rapprocherons pas assez pour réaliser cette aventure.
Le week-end dernier, Marion, Audun, Grant et Sam sont partis pour la nuit. Ce week-end, ce fut le tour de Minh-Ly, Jean, Timo et Moi.

Nous avons skié vers le nord pendant près de 4 heures et traversé des paysages magnifiques et changeants. Nous avons la chance de nous trouver sur une plaque de glace relativement stable. À un mile nautique au Nord, la glace est cassée et l’eau libre apparaît partout au milieu des nombreuses crêtes de compression.

Nous nous sommes installés sur une plaque qui nous paraissait solide (près de la piste d’atterrissage du DC3 où nous nous sommes posés en arrivant à bord en avril).  Nous avons monté notre campement et préparé notre dîner dehors par des conditions somptueuses (-2°C) !!
 
Nous avons réussi à dormir d’une traite, sur nos deux oreilles grâce à la compagnie rassurante de Zagrey et Tiksi qui nous auraient réveillé s’ils avaient senti la présence d’ours polaires (que nous n’avons pas encore vu cet été). Nous avions aussi prévu un système longuement élaboré, entourant les tentes, consistant de feu à mains et d’un petit fil qui relie les petites goupilles d’amorce (technologie quand tu nous tient !).

En résumé, un petit week-end dépaysant.

Charles