Changement d’équipage et mission coraux pour Tara à Mayotte

©

3 juin 2010

L’arrivée à Mayotte c’est un plaisir pour les yeux, et c’est aussi l’occasion d’un changement d’équipe scientifique sur le bateau.

Après un mois passé à bord de Tara, Céline, Sarah, Colomban, Ian, Sacha et Camille débarquent.
Un mois à prélever le plancton et à étudier les micro-organismes de l’océan, un mois également à naviguer et à partager la vie du bord entre La Réunion et Mayotte. Les au revoir se font avec une certaine émotion.

Nous troquons océan, plancton, protistes et autres eucaryotes, contre lagon, polypes, coraux, algues et poissons de toutes sortes. Permutation d’équipe et changement de recherches, un autre territoire d’exploration.

Mayotte occupe la position la plus orientale des quatre îles principales de l’archipel des Comores, elle est « fréquentée » par les européens depuis le 16ème siècle et l’île a été annexée par la France en 1843.
A la suite d’un référendum organisé en 1974, elle choisit de rester  française tandis que les trois autres îles optent pour l’indépendance, ce choix est confirmé en 1976 par les mahorais lors d’une nouvelle consultation populaire.

D’un point de vue strictement géographique, l’île est entourée par une barrière corallienne de plus de 150 km, une situation exceptionnelle pour la faune et la flore marine.
Ici, se côtoient une grande variété d’espèces animales : tortues,  dauphins, espadons, dugongs, baleines…, plus de 22 espèces de mammifères marins et près de 600 pour les poissons. Un paradis pour les plongeurs !

Une autre particularité des eaux de Mayotte tient à son marnage, jusqu’à 4 mètres de différence de hauteur d’eau lors des grandes  marées. Le lagon, alors, se découvre laissant apparaître bancs de sable et récifs coralliens en surface.
Une barrière de corail unique car elle entoure l’ile à une grande distance et se double sur la partie sud. On compte à Mayotte plus de 200 espèces de coraux.

Son lagon est parsemé de nombreux îlots avec chacun leur histoire, comme celle des «Quatre Frères».
La légende raconte que quatre frères partis à la pêche, bravant l’interdit car c’était jour de cérémonie, furent alors changés en pierre, devenant ces quatre îlots rapprochés.

Valérian Morzadec