Escale au coeur du New York asiatique

© Agathe Roullin / Tara Expeditions Foundation

14 mars 2018

Tara, qui continue de parcourir le Pacifique, est désormais à Hong Kong pour une dizaine de jours. Une escale en forme de rencontre avec les Hongkongais, qui s’achèvera par des plongées scientifiques pour étudier les coraux de l’archipel.

Après Sanya et la chinese riviera, Tara a continué sa route vers le nord, direction Hong Kong. Ancienne colonie britannique rétrocédée à la Chine en 1997, Hong Kong – qui comprend une partie continentale (Kowloon) et l’archipel qui lui fait face – est une « région administrative spéciale ». Ses 7,3 millions d’habitants bénéficient de systèmes politique, législatif, juridique, économique et financier propres, différents de ceux des Chinois, et les Taranautes ont donc dû troquer leurs yuans chinois contre des dollars hongkongais.

DCIM100MEDIADJI_0044.JPGTara au coeur de Hong Kong, amarrée devant le Musée Maritime et prête à accueillir le public pour des visites à bord – © François Aurat / Fondation Tara Expéditions

 

En plein centre-ville, entourée d’une multitude de buildings en concurrence pour atteindre le ciel, la goélette s’ouvre aux Hongkongais pour leur raconter son histoire. C’est la première fois que Tara y fait escale. Cité-région encerclée par la mer, Hong Kong est une étape incontournable de l’expédition Tara Pacific : “On ne pouvait pas passer en Asie sans s’arrêter à Hong Kong”, explique Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions. “Historiquement, c’est un comptoir maritime important. Mais c’est aussi un territoire ultra-urbanisé, où le corail est très exposé aux stress de la pollution. C’est donc très intéressant pour nous de voir comment les récifs se comportent et s’adaptent à cette pollution. »

Car en plus de rencontrer le public, Tara profitera de son passage à Hong Kong pour échantillonner dans l’archipel, avec le renfort de quatre scientifiques de l’Université de Hong Kong, avant de continuer sa route vers Taïwan.

Articles associés