Journal de bord de Daniel Cron, Chef Mécanicien de Tara

©

7 février 2012

“New York”! Une escale symbolique que beaucoup d’entre nous attendaient avec impatience; un nom qui cristallise les rêves depuis toujours… Et peut être encore plus particulièrement pour ceux qui comme moi découvraient cette ville pour la 1ère fois ; quelle expérience !

En prenant mon quart à 4h du matin, nous avons progressivement fait route vers l’embouchure de l’Hudson River. Puis au fur et à mesure du soleil émergeant, le ciel voilé de la nuit à fini par laisser place à un bleu intense ainsi qu’à d’incessants ballets d’hélicoptères touristiques et d’avions des aéroports environnants. Je découvre alors que ce que je pensais être des feux de balises en mer se révèlent être d’immenses buildings visibles depuis des heures distant pourtant de plusieurs dizaines de kilomètres !

Puis devant nos yeux écarquillés s’est alors déroulé un véritable spectacle qui ne laissa personne insensible, pas même le pilote du coin pourtant habitué depuis 10 ans…

Nous avons hissé les voiles entre les ferries si caractéristiques, puis toute voiles dehors, le soleil bien haut nous sommes aller lécher les pieds de la “grande dame” symbole de Liberté ; c’est un véritable cri qui nous a unit lorsque nous l’avons enfin aperçu au loin. Combien de fois l’avions nous imaginée, regardée dans des films et photos depuis tout petit…

Nous nous sommes alors retrouvés faisant route droit sur Manhattan. Face à nous une concentration de gratte-ciel immenses comparables à nul autre ailleurs dans le monde. Plus nous nous approchions, plus nos yeux s’écarquillaient devant cette mixité de formes, d’époques, et matériaux à la fois. Puis nous avons remonté l’East River passant de Lower Manhattan à l’Upper en sillonnant les abords des berges de Soho et Little Italy; occasion de voir des buildings mythiques tels que l’Empire State ou le Chrysler.

Puis demi-tour devant le siège des Nations Unis ; autre endroit symbolique pour Tara puisque la coque arbore fièrement le logo du “Programme des Nations Unies pour l’environnement”; c’est un véritable engagement !

La fin du parcours nous ramènera sur nos pas jusqu’à l’extrême pointe Sud de Manhattan le long de Battery Park, rejoignant l’Hudson nous finissons par mettre un terme à notre voyage en envoyant les amarres à terre dans la petite marina de North Cove où une foule bien sympathique nous attend déjà ! Un mélange de scientifiques, marins de relève et des principaux dirigeants de Tara Oceans venus spécialement de Paris pour l’occasion. On y voit entre autre Etienne Bourgois, Romain Troublé, Eric Karsenti, Rainer, Julien, Céline, Baptiste… une véritable famille qui donne le sourire à chaque retrouvaille, même si les dernières pour certaines datent parfois d’il y a près de 2 ans !

Nous sommes en réalité tout près de “Ground Zero”, là même où il y a quelques années s’effondraient les “Twin Towers” marquant ainsi a jamais le monde entier. Nous sommes pour ainsi dire à son pied et j’ai toutes les raisons d’y être encore plus sensible car je suis né un 11 septembre.

Enfin New York finira de me marquer puisque j’y débarquerai ici, peu après 3 mois et demi d’embarquement ; c’était long, c’était court ; difficile à définir mais en tous cas : que de choses vécues ! La coupe de l’America à San Diego, l’île perdue de Clipperton, la sauvage île Coco, la traversée du canal de Panama, Bélize et son Blue Hole le temps d’un tournage, l’île abandonnée de Savanna et son feu d’artifice improvisé du Nouvel An …

Mais au delà des paysages rencontrés et de l’engagement profond dans cette expédition scientifique, ce sont la richesses des diverses rencontres et expériences humaines qui resteront gravées.
Pour moi l’aventure prendra fin le 12 février en larguant les amarres de Tara au petit matin, avec cette même émotion à chaque fois difficilement explicable que beaucoup d’entre nous ressentent au moment des adieux.
Je suis content d’avoir pu vivre cette exceptionnelle expérience 3 ans durant, du chantier de préparation de Tara Oceans à aujourd’hui.
Mais dans tous les cas on se retrouve à l’arrivée à Lorient le 31 Mars! On vous attend!

Daniel Cron
Chef Mécanicien de Tara