La dérive a commencé

©

4 septembre 2006

Objectif BANQUISE atteint !!!
A 14H GMT nous nous sommes amarrés par 79°53,1N, 143°17,2E, sur une très belle plaque d’une épaisseur variable de 80cm à 2m, l’étrave perpendiculaire à la banquise.

Cette position est plus sud que prévue, la progression n’étant plus possible malgré les efforts de chacun. Le dernier mile a été laborieux, le capitaine Simon n’a ménagé ni ses efforts ni la machine à coups de marche arrière, marche avant. Les mécaniciens aussi ont beaucoup donné, les machines avaient la fâcheuse tendance à ne pas digérer la glace qui entrait dans les circuits de refroidissement. On peut aussi louer les qualités de Tara qui ne nous a pas lâché.

Notre nouveau décor est planté, l’accès à la banquise se fait sans danger par bâbord et sur l’avant. On a donc très rapidement déchargé le matériel du brise-glace russe “Dranitsyn”, dont le kérosène pour les hélicoptères qui rapatrieront l’équipe de mise en glace à Tiksi (Russie).
Les opérations de débarquement ont été facilitées par le jour permanent, seule la fatigue venant nous alerter que la journée a été longue ! La banquise s’est progressivement animée, car outre les 17 personnes du Tara, le Dranitsyn a 45 membres d’équipage et 65 passagers, tout ce petit monde vacant à ses occupations. La température de l’ordre de -4° permet de travailler sans être trop couvert, et va permettre un acclimatement progressif.

Le mât météo a été installé, les différentes zones ont été balisées et le bord a été visité par les scientifiques et étudiants présents à bord du Dranitsyn. Avant son départ prévu dans la journée, nous devons positionner aux endroits prévus tout le matériel qu’il a déposé le long de son bord. La journée va donc être encore trop courte !

Denys