Tara lève l’ancre : 11 000 km avant les coraux du Pacifique

© Muriel Vandenbempt - Tara Expeditions Foundation

28 mai 2016

Ce samedi 28 mai en fin de journée, Tara a largué les amarres pour mener sa nouvelle et 11ème expédition en Asie-Pacifique. Durant 2 ans et demi, la goélette sillonnera l’océan le plus vaste de la planète pour ausculter de façon inédite la biodiversité des récifs coralliens et mieux comprendre son évolution face au changement climatique.

 

11 000 km avant les premiers récifs du Golfe du Panama

Après une journée de fête dédiée aux cultures du Pacifique et au corail, Tara a pris la mer aux cotés des nombreux plaisanciers venus saluer la goélette. « Pour Tara, l’aventure continue. Pour Lorient, son port d’attache aussi. Cette aventure permettra à tous de redécouvrir la particularité du Pacifique  et d’en mesurer les enjeux environnementaux qui se jouent aussi au plus près, dans notre quotidien. Pour les élus de Lorient Agglomération, TARA porte les valeurs du Développement Durable et représente une belle illustration de nos actions sur le territoire. » explique Norbert Métairie, président de Lorient Agglomération, maire de Lorient.

Du port de Lorient aux premiers récifs coralliens de l’Est Pacifique, Tara parcourra pas moins de 11.000 km (6.000 mn). Après une traversée de l’Atlantique de 30 jours, Tara fera escale sur la côte Est des Etats-Unis à Miami avant d’emprunter le Canal de Panama mi-juillet.

 Le public est rassemblé sur le port pour le dernier au revoir à Tara et à son équipage.
© Fanch Galivel

40 000 échantillons de coraux et d’eau de mer

Les premières plongées sur les récifs coralliens auront lieu dès la sortie du Canal de Panama et se poursuivront, d’Est en Ouest, jusqu’au Japon durant la première année de l’expédition. Cette campagne associe biologistes coralliens, chimistes, océanographes, spécialistes du plancton et tentera de comparer le comportement de récifs coralliens face aux changements climatiques sur une vaste zone géographique qui n’a pas encore été appréhendée.

De juin 2016 à septembre 2018, environ 40.000 échantillons seront prélevés et fourniront à terme de nouvelles données sur le rôle encore inconnu de certains paramètres biochimiques (acidité, salinité, turbidité, …) et certaines espèces intervenant dans la vie des récifs et leur adaptation aux changements environnementaux majeurs.

28 Mai 2016 à Lorient, départ de l'expédition Tara Pacific© Fanch Galivel

De nombreuses escales pour sensibiliser

Véritables oasis de vie, les récifs fournissent nourriture et abri à de nombreuses espèces. Ils assurent la subsistance directe à plus de 500 millions de personnes dans le monde grâce à la pêche. Au cours des 2 années d’expédition, Tara effectuera 70 escales pour sensibiliser sur la richesse et la fragilité des récifs.

La Fondation Tara Expéditions profitera de cette expédition pour interpeler les acteurs politiques et le monde économique, sensibiliser la société aux enjeux écologiques les plus urgents ainsi qu’aux problématiques rencontrées par les populations qui dépendent, comme tout un chacun, de la bonne santé de l’océan.

« Pour des régions de grande richesse biologique, comme les lagons et les barrières de coraux, des mesures de protection sont de plus en plus nécessaires. Mais en parallèle de la conservation de cette nature, il est indispensable de soutenir la recherche pour mieux connaître et protéger efficacement ces récifs » explique Romain Troublé, directeur général de la Fondation Tara Expéditions. Le développement durable et le dialogue environnemental sont des enjeux de long terme de ce début de XXIème siècle.

Un dernier au revoir de l'équipage, prêt à lever l'ancre pour le début de l'expédition Tara Pacific
© Fanch Galivel

Etapes majeures

Panama, Malpelo (Colombie), Ile de Pâques, Papeete (Polynésie Française), Iles Cook, Samoa, Wallis et Futuna, Iles Kiribati, Micronésie, Mariannes, Japon, Taïwan, Fidji, Nouvelle Zélande, Nouvelle Calédonie, Australie, Papouasie Nouvelle Guinée, Palau, Philippines, Chine, Hong Kong, Corée du Sud, …

Au programme des escales : Projection, exposition, visites de scolaires, conférence avec une association locale. A chaque escale Tara donnera la parole aux habitants et acteurs engagés dans la recherche ou la préservation des récifs pour faire connaître leur travail réalisé sur leurs territoires.

Tara a levé l'ancre : dernière ovation de l'équipage pour remercier du soutien qu'elle a reçu
© Isabelle Martos

Tara Pacific en chiffres

• 11ème expédition de Tara depuis 2003
• 2 ans d’expédition de mai 2016 à sept. 2018
• 30 pays visités
• 70 escales
• 100 000 km parcourus
• 40 archipels seront analysés de façon identique et ensuite comparés
• 10 sites feront l’objet d’études ciblées sur des problématiques locales dont 5 en 2016-2017
• Total de 40 000 échantillons en 2 ans
• 70 scientifiques embarqués issus de 8 pays différents
• 26 institutions et laboratoires de recherche