Largage une fois de plus reporté

©

19 avril 2007

Largage une fois de plus reporté

Le largage aérien du matériel nécessaire à la mission d’avril sur la base polaire Tara et du ravitaillement pour les mois à venir n’a pas encore été réalisé.
 
Après des complications administratives, l’équipe de Tara fait face à des contraintes météorologiques.
En effet, une dépression installée sur le pôle Nord et ses alentours depuis vendredi dernier a provoqué la tempête la plus longue que Tara ait  essuyé depuis le début de la dérive avec des vents moyens de 30 nœuds.

Cependant, depuis 6 jours, 2 fenêtres météo auraient permis d’effectuer le largage lundi après midi et mardi dans la nuit. Nous avons tenté de remettre en route la logistique russe pour ces deux fenêtres sans succès. Le temps de réaction russe a été par deux fois trop lent pour remplir la mission dans de bonnes conditions. Les fenêtres étant courtes, des problèmes bénins sont venus contre-carrer la mise en place des vols.

Le seul avion ayant pu voler dans la région ces derniers jours est un Twin Otter de la logistique Tara-Damocles mobilisé pour une mission d’urgence vers le pole lundi après-midi. Cet aeronef n’a pu atterrir pour porter secours à deux diabétiques et a été contraint de leur parachuter de l’insuline en vol avant de rentrer à sa base.

Aujourd’hui, les perspectives de météo sont meilleures sur la base et un prochain largage peut être envisagé.
Toutefois, à Longyearbyen (Spitzberg), l’équipe de Tara étudie un plan B de logistique pour le mois d’avril entre la base Tara et le Spitzberg.
La base devant accueillir une quinzaine de scientifiques du programme européen DAMOCLES serait contrainte dans ce cas de revoir à la baisse ses ambitions de 60%.

L’équipage de Tara, comme on peut l’imaginer, s’impatiente à l’idée de la prochaine rotation.