Le bateau a terminé sa mission, mais la science se poursuit

© P.LePochat/Lorient Agglomeration

22 novembre 2014

Ce matin au réveil, le retour de la goélette à Lorient était déjà un beau souvenir. Les Taranautes se sont levés pour faire visiter le bateau aux Lorientais après une courte nuit. Les premiers croissants ont été livrés par les familles des équipiers. Autour du grand carré, Luana Oriot, 6 ans, fille de l’équipier Matthieu Oriot se souvient du retour du bateau : « J’ai aimé quand papa est revenu, j’étais heureuse. » En face d’elle, Ipanema et Marley, enfants de l’artiste en résidence à bord Malik Nejmi, reviennent sur la journée d’hier. 

« Il y avait de la musique, il y avait de l’ambiance et la ministre Ségolène Royal était là. » Marley, 10 ans, précise : « Il y avait aussi le maire de Lorient et  les citoyens de Lorient sont venus accueillir Tara. Le bateau est arrivé comme si c’était une légende. »

Après 7 mois d’expédition, la goélette est de retour à Lorient, son port d’attache, le 22 novembre, premier jour de la Semaine européenne de la réduction des déchets. Une jolie coïncidence ! Comme le contait Marley, son arrivée a été saluée par la présence de Mme Royal. La ministre de l’Écologie, du Développement durable et de l’Energie a évoqué la mise en place de l’interdiction des sacs plastiques non réutilisables dès 2016. Une annonce qui ponctue la fin de cette expédition dédiée aux pollutions plastique. Près de 2 300 échantillons ont été collectés par les équipes scientifiques à bord, lors des différents legs et tous contenaient des micro plastiques.

Les derniers prélèvements stockés dans le fût d’azote liquide à bord s’apprêtent à être envoyés par transporteur dans les différents laboratoires. Le bateau a terminé sa mission, mais la science se poursuit et les chercheurs doivent à présent s’atteler à l’étude des échantillons : quantifier et qualifier les plastiques, mais aussi déterminer leurs effets sur les organismes vivants.

La baleine s’apprête quant à elle à faire peau neuve, lors d’un chantier maritime de 3 mois. Pour les équipiers, Nicolas de la Brosse, François Noël, Samuel Audrain et Mathieu Oriot  l’aventure se prolonge à terre, à Lorient, sur le site de Keroman. Luana n‘aura pas à attendre plusieurs mois avant le retour de son papa à la maison.

A bord, la journée se poursuit. Les visiteurs les plus courageux se sont munis de parapluies et de cirés pour visiter Tara sous la pluie. Dans le grand carré, les générations de Taranautes se mélangent pour refaire le monde. Les livres des différentes expéditions sont feuilletés et commentés par la joyeuse tribu. Pas de doute, la relève est assurée !

Noëlie Pansiot

 

Articles associés