Le QG parisien dans l’attente

©

26 décembre 2007

Le QG parisien dans l’attente

Position  :
Rue Dieu, Paris, France.
48°52’ 13 Nord
2° 21’ 54 Est

Pendant que Tara s’étire doucement mais sûrement sur son lit de glace, l’équipe à terre se languit de savoir quand les taranautes vont « revenir sur terre ».
Comme c’est le cas depuis un mois, Romain Troublé, directeur logistique de l’expédition travaille sur un énième plan de sortie. Ce matin au QG parisien, les cartes de l’Islande et de l’île Jan Mayen, où Tara a déjà séjourné à l’été 2004, ont été sorties. Au cas où le premier port touché ne serait pas Longyearbyen (Spitzberg).
En effet, il y a quatre jours, « la baleine » est passée sous la latitude de la capitale du Spitzberg et poursuit sa longue glissade le long du Groenland. Tara est d’ailleurs rentré depuis peu dans la zone économique groenlandaise (danoise) et envoie maintenant des informations toutes les six heures aux gardes côtes pour des raisons de sécurité. Aujourd’hui la logistique en cas d’évacuation ne serait plus assurée par Longyearbyen mais par le Groenland plus proche.
En effet, Tara est actuellement à 500 kilomètres de l’archipel norvégien mais à seulement 220 kilomètres des côtes groenlandaises.

Le moral à terre est bon. Nous espérons tous que l’équipage reste le plus longtemps possible dans les glaces et passe le nouvel an « tranquillement ». C’est le deuxième Noël pour certains à bord. Il ne reste que quelques bouteilles de vin sur Tara pour ces moments privilégiés et la dernière bouteille de vodka embarquée à Tiksi (Russie) est précieusement conservée pour la sortie…
À terre, le directeur de l’expédition, Etienne Bourgois, reste sur ses gardes : « C’est une phase qui peut devenir délicate. Le fait de passer d’une situation stable et quasi immobile, à la pleine mer dans ces latitudes, en hiver et de nuit fait cogiter tous les esprits. Ceci dit, nous avons été soulagés par le bateau quand il s’est mis à flotter il y a deux semaines. »
Le point sur la situation est fait avec le bord plusieurs fois par jour au téléphone. Les sacs sont prêts, au cas où, pour rejoindre Lonyearbyen ou l’Islande. 

Toute l’équipe à terre souhaite un Joyeux Noël aux familles des équipiers et à tous les amis de Tara de près ou de loin.