Les p’tits mots du bateau

© M.Oriot/Tara Expéditions

8 avril 2015

Après 3 mois de chantier, le bateau a été remonté pièce par pièce par l’équipe en place, et il est de nouveau à flot. Les derniers boulons devront être resserrés avant le 25 avril, date des premières visites à Pencadenic, dans le Morbihan.

Comme à chaque chantier, les marins se sont aventurés dans des recoins inattendus, ont soulevé des trappes inexplorées, découvert des renfoncements oubliés, et se sont même engouffrés dans les cuves à gasoil qui ont été dégazées pour inspection. Derrière une plaque en bois, une pièce en métal ou un objet, ils ont parfois découvert des p’tits mots griffonnés par leurs prédécesseurs. Des messages qui, lorsqu’ils ne les ont pas fait rire, les ont intrigué. Ces dédicaces ont alimenté les discussions, ont fait travailler l’imagination des équipiers devenus les joueurs d’une sorte de Cluedo grandeur nature : « c’était Danou, avec un marqueur noir, derrière le frigo ! »

Daniel Cron, dit Danou, chef mécanicien s’est déjà prêté au jeu, en temps qu’auteur mais aussi comme lecteur : « Cela a débuté il y a plusieurs années. Nous en découvrons dans certains endroits que nous ne démontons que très rarement, dans des lieux vraiment improbables. A présent c’est à notre tour d’écrire des messages à l’attention des personnes qui tomberont dessus dans le futur… » Seul l’écrit perdure.

Sur une planchette en bois située quelque part sous le grand carré, non loin de la cloison étanche qui sert d’entrée, quelqu’un avertit « si tu en es là, c’est que tu vas en baver. » Autrement dit, la tâche que tu t’apprêtes à accomplir n’est pas une mince affaire… alors bon courage ! Sur le couvercle du ballaste, les marins ont pu lire « serré en 2011 », avec un point GPS situé dans l’Océan Indien. Derrière le réfrigérateur, Danou et Dominique, la cuisinière, ont eux aussi apposé une marque indélébile. Quel message ont-ils inscrit ? Ceux qui auront la tâche de déplacer le lourd frigo le découvriront, probablement à l’occasion d’un prochain chantier. Et à leur tour, ils pourront laisser une trace de leur passage à bord.

Noëlie Pansiot