L’heure est au départ

©

28 avril 2007

L’heure est au départ

Le tracteur est sauvé, mais il s’en est fallu de peu. L’idée était de l’évacuer des abords de la piste 2, qui craquait de toute part. Gamet, dûment revêtu d’une combinaison de survie en cas de malheur, s’est attelé à la tâche, mais les 3,5 tonnes de l’engin ont fini par avoir raison de l’instabilité des glaçons. En un instant, l’indispensable tracteur qui sert à établir des pistes, bascule sur son assiette et verse. Gamet, comme monté sur ressorts, saute sur la glace… l’engin ne plonge pas, seule sa partie arrière est dans l’eau. Prévenu par radio, Guillaume, le nouveau mécanicien, extrait un tirefort des profondeurs de la salle des machines et crapahute avec l’engin sur les 1000 mètres qui le sépare de la piste. Fiché dans un mètre de glace, ce super palan qui peut haler jusqu’à 6 tonnes, tire doucement notre tracteur de l’eau. Avec son tchouk-tchouk familier (il faut tellement d’énergie pour faire démarrer l’engin qu’il tourne en permanence), il reprend la direction de Tara, il est dorénavant posé sur le pont.
De la même manière, le camp est peu à peu replié
. L’heure est au départ… sans piste pour faire atterrir le DC3, il nous faut organiser des navettes avec le Twin Otter. Le petit bimoteur vient de se poser à proximité. Il n’a pas assez d’autonomie pour nous emmener directement vers le Svalbard ou le Groenland. L’idée est donc d’établir un aéroport intermédiaire sur la banquise pour y faire atterrir le DC3, lequel convoiera ensuite les scientifiques et l’équipe Tara qui ne restent pas à bord. Le Twin effectuant lui des navettes entre Tara et cet aéroport intermédiaire. L’une des possibilités pour établir cette piste est le lieu de largage de la bouée météo B13, parachutée par Michaël Offermann il y a quelques jours. Une superbe plaque de glace immaculée d’un bon kilomètre y a été repérée. B13 se trouvait à 89° 30′ quand elle a été larguée. Compte tenu de la dérive, nous avons aujourd’hui une petite chance de se retrouver au pôle nord pour y attendre le DC3. Le vol Tara-Longyearbyen avec correspondance au Pôle ne devrait pas partir avant 00:00 heure.

Eric Biegala