L’ours n’est pas loin

©

13 juin 2007

L’ours n’est pas loin

Ce fut avec une grande excitation, hier que nous avons découvert des traces d’ours polaires. D’énormes traces de pattes dans la neige ; des signes de vie ; les seules traces laissées par nos visiteurs en recherche de leurs prochains repas. Alors que nous effectuions le tour hebdomadaire des  stations sismographique, Timo, Jean et moi fûmes surpris de voir que quelqu’un (ou quelque chose) était déjà passé par là et avait essayé de télécharger les informations de deux des stations, heureusement sans grands dégâts.

Il est assez dur de réaliser, qu’au milieu de l’Océan Arctique, nous trouvions d’autres formes vivantes. On a souvent l’impression d’être les seuls dans ce désert polaire.

Déçus d’avoir manqué notre première rencontre avec nos voisins d’été, la veille de nuit est en alerte. Ironiquement, Sam, Marion, Audun et Hervé étaient partis en camping pour essayer de faire leurs premières observations de phoques. Mais, peut être était-ce eux qui étaient observés ?

Grant
(Traduit par Charles)