Message d’un aïeul aux Taranautes

© Noëlie Pansiot / Fondation Tara Expéditions

27 mars 2017

Vous avez eu l’occasion de suivre les récits de Flora Vincent, biologiste marine, lors de son embarquement entre Wallis et Fukuoka. La plume légère, la scientifique a su partager son expérience sous forme de carnet de bord. Flora est ainsi, elle aime transmettre et se révèle pédagogue. A 27 ans, elle termine sa thèse sur l’étude du plancton et assure la passation de l’association WAX Science qu’elle a co-fondée, dédiée à la promotion des sciences. A bord, tout le monde s’accorde à dire que Flora a de l’énergie à revendre ! Alors que Tara arrivait à Fukuoka, Flora confiait se sentir ‘un peu à la maison’ : « je suis franco-japonaise. Voilà 35 ans, ma mère quittait le Japon pour vivre en France. Une partie de ma famille vit ici. Mon grand-père va peut être nous rendre visite”

Quelques jours plus tard, Minoru Fujii, effectuait 3 heures de voyage depuis Osaka pour rejoindre Onomichi et Flora demandait l’aide de Maki, artiste japonaise embarquée, pour discuter avec son grand-père.

 

Salut_Minoru_credit_NPansiot-2150178Visite à bord de Minoru Fujii, grand-père de la biologiste marine Flora Vincent. © Noëlie Pansiot / Fondation Tara Expéditions

 

Débutait alors un dialogue à trois, entre Flora, qui parle peu japonais, Maki, interprète improvisée et Minoru San, 91 ans. Après avoir effectué la visite complète du bateau, enfilé une veste de quart et s’être allongé dans la bannette de sa petite-fille pour juger son degré de confort, Minoru San prit place dans le carré.

Juste après le déjeuner, Minoru San s’est adressé à l’équipage :

« Je suis vraiment très heureux et très honoré d’être accueilli à bord si chaleureusement, grâce à la permission du capitaine. J’ai vraiment beaucoup de chance d’être ici. J’ai reçu le journal de Tara, par l’intermédiaire de ma petite-fille Flora et j’ai tout lu ! A présent, je connais votre projet : c’est une grande mission pour la planète. Je comprends qu’il faut vraiment essayer de préserver nos océans pour les générations futures : c’est très important parce que sans plancton nous ne pourrons pas respirer. Les coraux aussi sont en voie de disparition, tout cela ne va pas ! J’ai appris toutes ces choses grâce au projet Tara, grâce à Flora, grâce à votre journal. Vous faites vraiment un travail fantastique. Mais je ne suis qu’un ancien qui parle… »

 

Taranautes_Minoru_credit_NPansiot-215017Echange avec les Taranautes. © Noëlie Pansiot / Fondation Tara Expéditions

 

« Ici, au Japon, lorsqu’on atteint un certain âge, lorsqu’on a une chance comme la mienne aujourd’hui, d’être à vos côtés, on dit ceci : « on m’a fait un cadeau pour une prochaine vie ». Grâce à vous, je repars avec de beaux souvenirs. Je vous remercie de tout cœur pour cet accueil. »

Avant que Tara ne largue les amarres pour naviguer en direction de Kobé, Minoru San a débarqué avec un second cadeau déposé par Maki au creux de sa main…

 

Tara_henne_Minoru_credit_NPansiot-2150138Tatouage au henné réalisé par Maki à la demande de Minoru Fujii. @Noëlie Pansiot / Fondation Tara Expéditions

 

Propos recueillis par Noëlie Pansiot

Articles associés