Navigation sur un océan

© D.Bourget / Fondation Tara Expéditions

13 novembre 2006

Soixante huitième jour de dérive
Position : Dérive par 82° 44′ 7574″ N-138° 00′ 8211″ E, vitesse 0.7 noeuds
Vent 30 noeuds
Visibilité moyenne, ciel brumeux, lune voilée ;
Jour : N’est plus visible
Température de l’air : – 19°C
Température de l’eau : -1,5°C

D.Bourget/Tara Expeditions. Tara Arctic.

D.Bourget/Tara Expeditions. Tara Arctic.

Tous les marins apprennent à analyser les éléments pour prédire le temps qu’il va faire, pour anticiper la manœuvre, adapter la voilure, naviguer en toute sécurité, faisant parfois fi des observations satellitaires. On appelle ça le sens marin. Sur la banquise, pas d’embruns, pas de sillage, une curieuse immobilité par rapport à l’environnement et malgré tout une navigation sur un océan.
Ici pas question de modifier notre route mais l’écoute et l’observation de la nature sont très importantes pour enrichir nos connaissances d’une zone méconnue et surtout pour corréler les données brutes recueillies par

nos installations scientifiques avec des phénomènes observables.
Les masses d’air sont soudainement changeantes en direction et température, la banquise se met à avoir des mouvements « convulsifs » de compression pour rentrer aussi subitement dans une longue période de quiétude, tout ça doit être analysé pour apporter l’indispensable réflexion humaine à la froide observation numérique, et c’est aussi pour cela que nous sommes ici.

Denys