Opération sensibilisation à Taïwan

© Noémie Olive / Tara Expeditions Foundation

5 avril 2018

Après la science, vient le temps de la sensibilisation. Les quatre jours d’escale à Keelung ont été rythmés par des visites ouvertes aux écoles primaires le matin et au grand public l’après-midi.

 

En tout, près de 750 personnes ont pu arpenter les 36 mètres de la goélette, en passant par l’espace scientifique, visitant le carré, de la cuisine au couloir avec les cabines de l’équipage, et en grimpant l’échelle de la cale avant pour finalement ressortir sur le pont.

Taïwan est un endroit particulier pour Tara : pour la diversité des récifs coralliens qu’abrite l’île et pour l’accueil si chaleureux qui a été réservé aux membres de l’équipage. Chaque jour, des étudiants de l’Université Nationale des Océans de Taïwan (NTOU) ou les agents du port venaient sur le bateau, chargés de corbeilles de fruits, de gâteaux à l’ananas, du fameux Bubble tea, le thé froid local avec des perles de tapioca (et même de la bière taïwanaise !)

Côté officiel, Tara était convié à la cérémonie des Palmes Académiques dont cette année la Palme a été décernée à Ching-Fang Chang, Directeur de l’Université NTOU. Cette distinction, la plus ancienne décernée à titre civil, gratifie les membres issus du monde de l’éducation. Ainsi Ching-Fang Chang, qui a facilité la venue de Tara, a été récompensé pour ses trente années d’activités scientifiques et son engagement à développer et entretenir les échanges entre étudiants français et taïwanais.

 

8.Petit_garcon_durant_visite@Noemie_Olive

Un petit garçon regarde les photos des missions scientifiques de Tara, lors de l’escale de la goélette à Taïwan – © Noémie Olive / Fondation Tara Expéditions

 

L’île de Taïwan lutte contre le plastique

Dès les années 90, Taïwan s’est lancé dans le recyclage des déchets. Ming-Jay Ho, chercheur à l’Academia Sinica explique : « au niveau de l’éducation, cela commence dès le primaire. Si vous ne mettez pas le déchet dans la benne adéquate, les éboueurs ne ramassent pas vos ordures. Taïwan est une petite île, et pour conserver nos ressources, nous devons nous tourner vers une production écologique».

Paradoxalement, les emballages individuels sont très présents : chaque orange, fleur, ou gâteau est recouvert d’un plastique… Le gouvernement continue néanmoins ses actions pour lutter contre la pollution et notamment celle des océans. Dès 2019, il sera interdit aux chaînes de restauration rapide et aux magasins d’alimentation de distribuer des pailles en plastique pour aboutir à une complète interdiction en 2030, tout comme les gobelets et les assiettes en plastique.

Noémie Olive

Articles associés