Pas de répit pour l’équipe plancton

© Yann Chavance / Libération / Fondation Tara Expéditions

3 septembre 2018

Pendant un mois, Libération embarque à bord du voilier laboratoire Tara pour suivre le travail des scientifiques de l’expédition, au chevet des récifs coralliens du Pacifique.

Après Clipperton, la goélette Tara a repris le large pour dix jours de navigation, direction l’archipel de Coiba, au Panama. Pour les 15 personnes entassées sur ce petit voilier de 36 mètres de long, l’atmosphère a changé à bord. Finis la succession des plongées, le tri des échantillons et les escapades à terre, place à une certaine routine, un quotidien plus calme. Avec de surcroît le retour d’une connexion internet à bord, chacun renoue avec le monde extérieur… et ses centaines de mails en attente. Sur le pont arrière pourtant, deux silhouettes continuent de s’activer des heures durant, jonglant entre des filets, des tuyaux et des tubes en pagaille. Pas de répit pour «l’équipe plancton», les prélèvements continuent même en pleine mer afin d’étudier ces organismes omniprésents dans les océans, bien qu’invisibles à l’œil nu pour la plupart.

Lire la suite de l’article

Articles associés