Philippines : en attente d’un accueil favorable du programme scientifique

© Noëlie Pansiot / Tara Expeditions Foundation

26 janvier 2018

Les marins et les scientifiques font route vers les Philippines mais, comme s’y consacre l’expression, ils sont sur le pont, en attente, prêts à poursuivre leurs travaux dans les eaux de l’Archipel philippin. La Fondation Tara Expéditions attend des réponses importantes pour la mission : l’autorisation du gouvernement philippin de poursuivre l’expédition. Une étude globale des récifs coralliens du Pacifique menée en coopération avec les 30 pays traversés.

 

Pour Romain Troublé, DG de la Fondation Tara, cette décision est importante en matière de science mais aussi de prise de conscience. Il explique : « C’est une étude inédite qui a pour but de faire avancer la compréhension de l’impact du changement climatique sur les récifs. Notre seule ambition est de faire avancer la recherche fondamentale pour comprendre les processus intimes du blanchissement des coraux.
Cette année 2018 a d’ailleurs été désignée l’Année Internationale des Récifs coralliens, et c’est bien en raison des lourdes menaces qui pèsent sur l’avenir de la biodiversité des récifs et des populations qui en dépendent » ajoute-t-il.

 

P2150786
© Fondation Tara Expéditions

 

La Fondation Tara a proposé au gouvernement philippin de collaborer et de bénéficier de cet élan pour inclure les récifs des Philippines, dans cette étude inédite de l’Océan Pacifique, croisant les expertises internationales des scientifiques. « Chaque fois que c’est possible, nous accueillons à bord de Tara des chercheurs du pays où nous faisons nos prélèvements ».

Patience et confiance sont de mise. « Nous savons bien que les processus d’autorisations sont complexes, et nous y travaillons depuis plusieurs mois avec l’Ambassade de France. Nous espérons vivement que les Philippines répondront favorablement à ce programme d’étude ambitieux et dépêcheront un scientifique de la Marine Science Institute de l’Université des Philippines à bord de la goélette ».

Ce que propose la Fondation Tara Expéditions, c’est bien d’inclure la communauté scientifique philippine à un programme recherche d’excellence, comme en témoignent encore les récents résultats publiés dans Nature Communications ce 25 janvier 2018, révélant 110 millions de nouveaux gènes issus du monde marin et dont la moitié ont des fonctions encore totalement inconnues.

Articles associés