Pris par surprise par le confinement

© François Aurat / Fondation Tara Océan

25 mai 2020

Le 24 février dernier, Tara arrivait à Paris et s’amarrait en plein cœur de la capitale. Cette importante escale dédiée à la sensibilisation a pris une tournure à laquelle personne ne s’attendait. À bord, même pour des marins pourtant habitués à l’isolement en mer, l’escale a sans doute été la plus singulière de toutes.

Comme le monde, mais à notre échelle, nous avons été pris par surprise par l’évolution rapide du Covid-19 et la mise en place du confinement qui l’a suivi. Habitué des imprévus – en mer, ce sont les vents et la météo qui font leur loi -  nous avons rapidement rebondi et nous nous sommes organisés en conséquence.

Quatre membres de l’équipage, Samuel Audrain (capitaine), Carole Pire (cheffe-marin), Daniel Cron (chef-mécanicien) et  Louis Wilmotte (chef de pont) se sont confinés à bord de Tara pendant deux mois et ont saisi l’occasion de ce temps suspendu pour entretenir la goélette et lui refaire une beauté. Samuel raconte :

Une drôle de navigation, sans cétacés, entourés d’oiseaux parisiens. D’une certaine manière, le temps est passé vite. Sur un bateau, il y a toujours beaucoup à faire ! De nombreux travaux de fond et de longs inventaires ont été effectués, des tâches pour lesquelles l’équipage dispose souvent de peu de temps lorsqu’il est en escale ou en mission, et même en chantier.

mailing-confinement-7-mosaique_2© Fondation Tara Océan

Du côté de l’équipe à terre, nous avons déployé notre énergie pour rester en contact avec vous et pour vous faire voyager virtuellement : 8 évasions pour embarquer sur Tara depuis chez vous, le kit gratuit des familles à la maison comme sur Tara, nos webinaires “en direct avec les scientifiques”, nos Facebook Live ici et , et en musique avec avec une version acoustico-confinée de Aileen , par Maarten Stok (artiste musicien embarqué en résidence à bord de Tara) et Nicolas Bin (un des capitaines de Tara), et avec la playlist Spotify de l’équipage.

Ce confinement a été riche en aventures, en partages et en émotions. Maintenant que cette période est révolue, on vous attend pour vous faire visiter Tara car la goélette a prolongé exceptionnellement son escale à Paris et a rouvert son pont au grand public.

Articles associés