Quelques lueurs

©

28 décembre 2007

Quelques lueurs

Depuis quelques jours alors que la lune décline, elle a perdu déjà un bon quartier, nous observons souvent des lueurs vers le milieu de la journée. Aujourd’hui, c’était de la lumière du jour comme disent les cinéastes. À mesure que nous descendons vers le Sud, toujours le long de la côte groenlandaise, logiquement, peu à peu, le jour réussit à repercer notre horizon.
Je pense aux hivernants de la première fournée. Aux « taranautes » du premier hiver qui n’avaient revu ces couleurs, de la couleur dans le ciel, qu’à la fin février. C’est déjà pour nous un moment fort, mais pour eux cela devait être magique et troublant à la fois. Il fallait également se réadapter à une nouvelle vie. Nous ne connaîtrons pas la même nuit, par la force des choses, Tara ayant décidé de jouer avec la glace, j’adresse du toit du monde encore sombre pour quelques heures nos meilleurs vœux à tous et un grand coup de chapeau au premier équipage. Ce premier hivernage restera pour moi la grande nuit. La nuit des pionniers. Dure et pure. J’espère vous voir bientôt sur le quai à Lorient pour pouvoir échanger tous ces souvenirs qui à jamais je crois habiteront nos mémoires.

C’est étonnant d’ailleurs comme à un an d’écart cette aventure nous unit tous, tous ceux qui à bord de Tara ont goûté à cette magie du pôle nord, de la glace. Grâce à Tara, nous avons marché sur l’océan, je crois qu’aucun de nous ne pourra jamais oublier ça. Tout en collectant des données scientifiques pour essayer de comprendre combien de temps encore nous pourrons le faire.
J’espère que nos enfants, pourront continuer demain à goûter à la magie de la Terre. Qu’ils soient sur l’eau, la glace, le basalte, le sable ou dans l’air.
Merci Tara alias la baleine,
Merci ma famille pour m’avoir permis de vivre ça,
Merci à tout l’équipage de Tara, à terre et en glace.
Et bonne année à tous, amis, lecteurs de ces articles.

Bises polaires

Vincent Hilaire