Remise en route du Tara après plusieurs mois de chantier

© M.Bardy/Tara Expéditions

5 mai 2015

Après la mission de sensibilisation en rivière de Penerf, Tara a fait route vers Lorient. En chemin, Brigitte (le moteur Bâbord) et Thérèse (le moteur Tribord), deux mastodontes d’1,2 tonne, près de 30 ans de service pour déplacer les 140 tonnes de Tara sur les mers du monde entier, ont montré quelques courbatures bien normales après 4 mois d’arrêt technique.

Brigitte a fait plusieurs baisses de régime douteuses. L’arrivée de gasoil est suspectée. Daniel Cron, second sur le Tara, descend en salle de machines au moment où Thérèse fait des siennes à son tour.

Finalement, Brigitte résistera jusqu’à Lorient grâce à une purge régulière du filtre à gasoil pour évacuer les bulles d’air responsables de ses soubresauts. Quant à Thérèse, plus de peur que de mal. La fuite venait d’une défaillance de la pompe de refroidissement. Une fois le moteur éteint, la pompe a été remise en service à temps pour l’arrivée. Tara a pu ainsi rentrer sereinement dans le chenal de Lorient, propulsé par ses deux moteurs, grâce à la persévérance des deux mécaniciens, Loic et Daniel, qui auront passé la majorité du trajet en salle des machines.

Tara doit se tenir prêt pour les missions futures. Cet été, le Groenland, l’année prochaine le Pacifique puis l’Asie du Sud Est. Son secret ? Le travail incessant de l’équipage pour l’entretenir. Une maintenance quasi quotidienne est nécessaire. Et après de longues missions, il retourne à Lorient, son port d’attache, pour une révision complète. Cet hiver, quatre mois dont deux en cale sèche ont été nécessaires afin de vérifier l’étanchéité des cuves de gasoil, des vannes, de l’arbre à hélice… Les moteurs ont également été passés en revue : joints de culasse, pistons… Un passage obligé pour lui redonner son éclat. L’âge aidant, il faut redoubler d’attention, bichonner chaque élément de ce fier navire et veiller avec précisions sur toutes les pièces devenues capricieuses.

Cette sortie était l’occasion de tester les réparations effectuées et le cas échéant de revenir dessus pour affiner certains réglages. D’ici un mois Tara devra être fin prêt pour les prochaines aventures qui l’attendent !

Maéva Bardy

Articles associés