Rencontre avec un requin pèlerin

©

23 avril 2014

Mercredi  23 Avril. Fin d’après-midi. Tara file sur sa route vers le sud, le long des côtes portugaises. La mer est belle et une petite houle berce le bateau.

Alors que nous profitons du soleil de fin de journée, Christophe Tissot aperçoit une forme dans l’eau. Il pense au départ à un globicéphale, avec une tête arrondie.  Rapidement, l’équipage sur le pont voit deux nageoires à la surface de l’eau. Un requin ? Deux requins ensembles ?

Martin Hertau, notre capitaine, prend les commandes en mode manuel du Tara et se dirige doucement vers les ailerons afin de voir de plus près ce curieux ballet aquatique.

Il s’agit en fait d’un seul requin, mais pas n’importe lequel ! Un joli requin pèlerin (Cetorhinus maximus) qui mesure autour de 3 mètres (certains peuvent mesurer jusqu’à 12 mètres). Rencontre rare. Nous observons.

En Bretagne, ce requin, inoffensif pour l’Homme, est connu pour vivre près des iles Glénan à une période de l’année. D’ailleurs, quelques jours avant notre départ on nous avait signalé la présence de l’un d’entre eux du côté de l’île de Groix…

Le requin pèlerin est un géant qui se nourrit de plancton.

Nous l’observons nager gueule ouverte juste sous la surface. Ce poisson est un véritable filet à plancton, dont le collecteur n’est rien d’autre que son estomac.

La plus grande menace actuelle pour ce requin est la pêche intensive des pays asiatiques. Néanmoins, hors de l’Asie, les activités de pêche (lorsqu’un Pèlerin s’emmêle dans un filet maillant, il y meurt ou est tué par le pêcheur) et les collisions avec les bateaux sont les facteurs qui menacent le plus les populations de Pèlerin.

Celui ci est beau avec son nez en pointe, son corps effilé, sa taille imposante et sa lenteur. Pendant quelques minutes, il est là, à quelques mètres du Tara.

Pour beaucoup d’entre nous, cette observation est une première. Ainsi, en quelques minutes, des années de travail autour du plancton (expéditions Tara Oceans, puis Tara Oceans Polar Circle) prennent tout leur sens. Des animaux sont directement dépendants du plancton, le requin pèlerin en fait partie… Il est important de comprendre la base de l’écosystème marin pour mieux comprendre la vie des espèces dépendantes du plancton.

Mathieu Oriot, officier de pont à bord de Tara