Résumé de la semaine précédente et le programme de cette semaine

©

28 septembre 2009

Résumé de la semaine précédente et le programme de cette semaine

Tanger-Alger : Au cœur des courants

Cette semaine a été passionnante scientifiquement, le détroit de Gibraltar est une zone complexe, où la Méditerranée et l’Atlantique se rencontrent en générant d’importants courants.
D’abord, il faut savoir que l’évaporation est importante en Méditerranée, ce qui explique la concentration en salinité de ses eaux. Des eaux très salées sont plus denses, plus lourdes, et s’enfoncent dans les profondeurs de la mer. Une partie est évacuée vers l’océan Atlantique par le passage de Gibraltar. Dans le même temps, de l’eau atlantique rentre en Méditerranée puisque le niveau a baissé à cause de l’évaporation. Cette eau est moins salée et pénètre au-dessus des eaux méditerranéennes.
Il se crée donc deux courants contraires, qui provoquent un tourbillon, appelé par les scientifiques : « gyre ».

Les images prises par satellite nous ont révélé la présence d’une masse d’eau prisonnière au cœur de ce tourbillon, avec des propriétés très différentes des masses d’eau voisine. Celle-ci semblait plus froide, salée et pauvre en chlorophylle. Nous avons pu faire une journée de prélèvement de plancton au cœur de ce tourbillon, et une seconde plus au nord pour recueillir des échantillons différents.
Enfin, juste avant d’arriver à Alger, nous avons même eu le temps d’effectuer une troisième station. L’intérêt de ce « maillage » de la Méditerranée consiste à avoir un maximum de « photos » des espèces présentes dans les différentes zones.

Sacha Bollet

Cette semaine : Alger-Barcelone

L’intérêt scientifique :

Nous allons essayer de procéder à trois stations en pleine eau, c’est à dire loin des côtes, loin des îles Baléares pour étudier le plancton qui dérive dans ces zones-là. La semaine va être placée sous le thème de l’image microscopique, puisque Christian Sardet a embarqué à Alger avec tout un attirail d’appareils photos, de lumières et d’objectifs spéciaux pour capturer l’image des minuscules choses qui se promènent dans nos éprouvettes.
Nous accueillons également Anne Gouraud, journaliste à Thalassa.

15 personnes à bord

SCIENTIFIQUES :
- Christian Sardet. Responsable scientifique. Filtration du zooplancton. Imagerie.
- Margaux Carmichaël. Filtration du phytoplancton.
- Julie Poulain. Filtration des bactéries et virus.
- Hervé Le Goff. Ingénieur océanographe + responsable électricité et télécoms à bord
- Jarred Swalwell. Ingénieur physicien, responsable de la mise en place d’un appareil de mesure du plancton sur Tara.

MARINS :
-    Hervé Bourmaud. Capitaine.
-    Samuel Audrain. Second capitaine.
-    Julien Daniel. Chef mécanicien.
-    Mathilde Ménard. Lieutenant polyvalent.
-    Mike Lunn. Officier de pont.
-    Marion Lauters. Cuisine.

MEDIAS:
-    Anne Gouraud. Chroniqueur Thalassa
-    Bertrand Manzano. Monteur
-    Christophe Castagne. Cameraman
-    Sacha Bollet. Journal de bord