Solstice d’été au pays du jour permanent

©

25 juin 2007

Nous avons passé un cap important de cet été. Le solstice d’été ou la moitié de l’été, marquant le jour de l’année où le soleil se trouve à son plus haut dans le ciel. A des latitudes moins élevées, cet évènement signifie le jour le plus long. Mais ici, au pays du jour continu, le soleil ne se couche jamais.

Du coup il faudrait célébrer le jour le plus long, tous les jours pendant environ 6 mois (ce qui ne serait pas si mal). Plus sérieusement, le solstice marque surtout le début de la chute du soleil vers l’horizon et son retour vers l’hémisphère Sud.

Cette semaine, nous avons eu un temps radieux avec un ciel dégagé ce qui nous a permis de réaliser un peu de navigation astronomique en utilisant le soleil. Même si le GPS a pris une place incontesté dans l’art de la navigation, nous trouvons toujours plaisir à déterminer notre position en utilisant le bon vieux sextant.

Comme chaque année, le premier jour de l’été est marqué par l’incontournable fête de la musique. Avec un orchestre composé de 4 guitares, 2 digeridoos, un djembe, 2 accordéons, 3 harmonicas, une flute Incas, des sifflets et quelques autres instruments improvisés (cuillères, casseroles, castagnettes…) nous avons fait trembler la banquise. A part les sismomètres qui n’ont pas du trop apprécié, nous sommes heureux de ne pas avoir eu de plaintes de nos voisins…

Charles