Tara en route pour le canal de Panama

© Maéva Bardy / Fondation Tara Expéditions

9 juillet 2016

Voici trois jours que Tara a quitté Miami. A bord, la vie a repris son rythme de navigation en mer. Chacun de son côté est occupé à accomplir son travail quotidien, mais tout l’équipage se réunit autour de la vie du bord, c’est-à-dire, les repas, les tâches ménagères et les quarts en timonerie pour surveiller la navigation, le trafic maritime, la route…

 

CREDITS MAEVA BARDY-TECHNIQUE-SAMUEL AUDRAIN-CABLAGE TIMONERIE-BD-1
Samuel Audrain (capitaine) vérifie le câblage de la timonerie depuis le carré © Maéva Bardy / Fondation Tara Expéditions

 

A bord, nous voici neuf membres d’équipage : six marins, deux scientifiques et une correspondante de bord. Moins nombreux qu’au cours de la transatlantique, chacun est davantage sollicité pour effectuer les quarts, c’est-à-dire se relayer pour veiller à la bonne marche du bateau.

 

CREDITS MAEVA BARDY-NAVIGATION-JULIE LHERAULT-BOME-BD-3
Julie Lhérault sur la bôme aide à l’affalage de Grand Voile © Maéva Bardy / Fondation Tara Expéditions

 

La goélette vient de passer Cuba par l’ouest la nuit dernière. L´équipage maintient une vitesse de 6,7 nœuds, pour arriver en temps et en heure à l’embouchure du Canal de Panama. Tara passera le Canal entre le 14 et le 15 juillet, un passage mythique dans l’histoire de la navigation, avant d’embarquer à son bord à Panama city, la nouvelle équipe de scientifique qui réalisera les premiers prélèvements de corail dans le Golfe de Panama à partir du 16 juillet.

 

CREDITS MAEVA BARDY-SCIENCES-STEPHANE PESANT-AEROSOLS-BD-1
Stéphane Pesant (scientifique en charge de la gestion des données) prépare les tubes dans lesquels seront conservés les filtres aérosols © Maéva Bardy / Fondation Tara Expéditions

 

Articles associés