Tara et le passage du Nord-Est

©

20 août 2013

Le 15 août dernier, Tara devait emprunter le détroit de Vilkinsky (Russie) et passer le fameux Cap Tchéliouskine (point A sur la carte), point septentrional de l’Asie et point stratégique du passage du Nord-Est.

Ce détroit est stratégique car il est encombré de glace de façon aléatoire année après année. Cette année, la glace présente sur une bande de 400 kilomètres de long est particulièrement dense à cet endroit au point que les capacités de Tara ne lui permette pas de le franchir par ses propres moyens. Voilà 5 jours que Tara s’est positionné devant ce “bouchon” de glace en attendant de voir l’évolution de la situation.

L’hypothèse de la fonte totale de la banquise dans le détroit de Vilkinsky semblant désormais peu probable, la goélette ne passera pas sans le soutien d’un brise-glace russe et l’expérience de son équipage. Le Yamal qui est sur zone pourrait éventuellement lui ouvrir le chemin ce qui serait le cas également pour d’autres navires de taille équivalente qui attendent dans la même zone.

L’expédition Tara Oceans Polar Circle prend donc quelques jours de retard, à ce stade sans conséquence pour la suite. Une partie du programme scientifique sera probablement écourté pour atteindre Pevek, notre prochaine escale, et continuer la mission vers la Canada. Affaire à suivre.

La patience est la qualité première des explorateurs polaires…