Tara sera lundi à la base des sous-marins

©

16 avril 2008

Tara sera lundi à la base des sous-marins

Le traitement des safrans terminé, ils ont été remis en place. Tara est maintenant pourvue de ses appareils à gouverner car les arbres d’hélice ont aussi été replacés.  La mise à l’eau initialement prévue cette semaine, a été repoussée de quelques jours, ce qui nous a permis de peaufiner quelques détails cruciaux. C’est lundi que Tara ira rejoindre de nouveau la Base des sous-marins de Lorient.

Pendant encore quelques semaines, le pont ainsi que les aménagements intérieurs seront eux aussi mis à neuf. Le manège des soudeurs bat son plein car il sera plus difficile d’effectuer ce travail une fois mis à l’eau. La ligne de mouillage a été rangée à bord et l’ancre mise à poste. Les conditions météo ont été clémentes ces derniers jours, nous  permettant aussi de poncer le pont et d’effacer les nombreuses marques dues aux coups de piques à glace.

Le container en provenance du Spitzberg, archipel Norvégien qui avait accueilli Tara après la sortie de la glace, est arrivé en France afin que tout le matériel, pour beaucoup scientifique, soit trié et récupéré par les différents laboratoires du programme scientifique Damocles: drôle d’impression que de revoir ce matériel utilisé durant les derniers dix huit mois sur la banquise. Les traces de l’expédition polaire sont de moins en moins nombreuses, une page est en train de se tourner, mais l’aventure est loin d’être terminée pour Tara que d’autres projets appellent.
La communication  autour de la dérive se fait sous différentes formes. Une des plus importantes va se dérouler ce vendredi à Paris avec la participation d’environ 800 enfants avec qui nous allons échanger sur l’expédition en elle-même et bien sûr sur le thème de l’environnement et du réchauffement climatique.

Hervé Bourmaud, capitaine de Tara