Une escale tunisienne

© M.Domingos/Tara Expéditions

5 septembre 2014

La visite de Tara mobilise les citoyens de Bizerte sur tous les fronts, de la science océanographique aux recycleurs de plastique !

Tara est arrivé lundi 1er septembre  à la Marina Bizerte en Tunisie dans une mer bien formée et un vent établi à 35 nœuds. Cela n’aura pas empêché le club Sport Nautique Bizertin d’accueillir l’équipage avec leur dériveur et kayak.

Le programme de l’escale était riche et varié, il a été construit en étroite collaboration avec les associations et institutions locales dont l’association We Love Bizerte. Chercheurs, responsables des institutions locales et nationales, associations de protection de l’environnement et recycleurs de plastique, plusieurs acteurs de la société locale se sont mobilisés pour accueillir Tara en face du magnifique vieux port.

Dès la première journée d’escale les bizertins se sont précipités sur Tara pour connaitre ou retrouver la goélette qui avait déjà fait escale à ce même port il y a cinq ans au début de l’expédition Tara Océans. Plus de 300 enfants et 600 adultes sont venus découvrir la goélette, se sensibiliser à la pollution sur les plages et à la gestion des déchets notamment grâce à l’Association de protection de sauvegarde du littoral qui tenait un atelier pédagogique sur le quai.

A Bizerte, la question de la pollution par les plastiques est un enjeu de taille, vue l’absence quasi-totale de tri sélectif de déchets et un nombre impressionnant de sacs plastique à vue d’œil au bord des routes tunisiennes. Mais l’envie de changer, de s’organiser pour réduire la pollution dans la Méditerranée, principale richesse du pays, est bel et bien là ! L’initiative de nettoyage de la plage de la corniche, organisée en collaboration avec les associations locales a été un succès, avec près de 150 volontaires et plus d’une tonne de déchets récoltés ! A la fin, une démonstration sur les différents matériaux et un débat animé sur le tri sélectif ont été couronnés par un témoignage émouvant d’un ramasseur de déchets, qui a insisté sur l’importance de sensibiliser la population au tri sélectif, encore presque inexistant en Tunisie.

L’équipe Tara a été reçue le jeudi 4 septembre par le doyen et les chercheurs de la Faculté des Sciences de Bizerte pour une journée entière de conférences scientifiques. Eric Karsenti, directeur scientifique de Tara Oceans, a fait un exposé sur les résultats de Tara Océans auprès des océanographes et chercheurs qui avaient été impliqués dans le projet il y a cinq ans. Un exposé de Tara Méditerranée a été ensuite préparé par la scientifique Marie Barbieux avec des détails des recherches réalisées sur les microplastiques et les organismes marins. Des experts tunisiens ont ensuite présenté les travaux locaux sur des questions importantes pour la rive sud de la Méditerranée, comme la prolifération de méduses et la pollution du lac et de la baie de Bizerte.

Tara a aussi promu un atelier sur les enjeux environnementaux locaux et régionaux, avec des acteurs divers de la société civile locale qui se sont rencontrés pour un débat animé sur les pressions, les blocages, les besoins et les pistes de coopération pour réduire la pollution et les impacts des activités humaines sur la mer et sur le littoral.

Le maire de Bizerte, la déléguée de Bizerte Nord ainsi que l’attaché culturel de l’ambassade de France tunisienne sont venus visiter le bateau sous les yeux de la presse. Bertrand Delanoë est également passé rendre visite à l’équipe dans sa ville de cœur.

Merci pour cette semaine exceptionnelle à Bizerte, nous partons à présent vers l’ile de La Galite, Aire Marine Protégée depuis 1995, pour une brève escale avant Alger.

 

André Abreu et Nils Haëntjens

 

Articles associés