Vie de Chantier

©

18 mai 2009

Vie de chantier

L’arrêt technique d’un navire, sur une aire de carénage, implique un changement dans le rythme de nos vies de marins. Habitués à l’univers des partances, des ports, du bruit de l’eau sur la coque et du vent qui court sur le dos de la mer, ces périodes de préparation sont des moments où l’on pose le sac à terre, reprenant une vie de terriens.

Les journées de chantier se ressemblent, mais chaque jour est un pas vers la  remise à l’eau et le travail à bord de Tara est très varié. Tous les jours dans un univers de bruit et de poussière, le bateau se réaménage et se reconstruit, se modifie grâce à la complémentarité des compétences des différents intervenants et de l’équipage.

Pour certains membres de l’équipage cela fait deux, voir trois chantiers auxquels ils participent. Pour eux, le bateau n’a plus de secret et ils en connaissent les moindres recoins. Bateau hors du commun, Tara est avant tout une passion et demande beaucoup de persévérance. Grâce à  Dave, Yoann et Baptiste, les plus anciens à bord, le travail avance vite. Le chantier est aussi un partage des expériences  avec les nouveaux arrivants de l’équipe.

En tant que capitaine, mon rôle est avant tout de coordonner le chantier et les journées sont parfois trop courtes, il faut souvent courir, téléphoner  pour organiser le travail, faire les commandes et mettre en place avec l’aide des dessinateurs, le cahier des charges. Le dessin des  plans  des nouveaux systèmes ou installations que nous sommes en train de mettre en place appelle une attention particulière. En effet, il faut les faire approuver à la Société de Classification ainsi qu’aux Affaires Maritimes. Les démarches administratives demandent elles aussi beaucoup de temps et je suis secondé dans cette tâche par  Mathilde et François. Rencontré par un heureux hasard, nous allons prochainement accueillir Michael, marin néo-zélandais.

Tara est un navire qui ne peut laisser indifférent de part sa conception et de part sa vocation environnementale et l’on y apprend beaucoup. Nous aurons bientôt le plaisir de voir les fruits du travail réalisé afin de concrétiser le programme de « Tara Océans ».

Hervé Bourmaud, capitaine de Tara