Welcome to San Diego

©

28 octobre 2011

Le mercredi 26 octobre, nous apercevons les côtes de la Californie, le premier signe que tout un monde existe et nous attend au-delà de l’océan qui nous paraissait infini jusqu’alors. Des baleines nous accompagnent dans la baie. Nous apercevons ensuite un groupe de voiliers blancs.

Toute l’équipe de Tara est là pour escorter le bateau jusqu’au port du musée maritime de San Diego. Le bateau prend sa place parmi la Surprise (bateau du film Master and Commander), un sous-marin soviétique de la seconde guerre mondiale et d’autres vaisseaux historiques qui y sont amarrés. 

Le lendemain, le maire de San Diego, Jerry Sanders, rend visite à la goélette et souhaite la bienvenue à Tara dans une ville qui chérit tant les océans, capitale de l’America’s Cup où se trouve le plus grand aquarium du monde, Sea World. Il se joint à Scott Peters, qui préside la commission portuaire de San Diego, pour offrir une plaque honorifique à Tara Oceans et saluer les progrès de cette expédition mondiale en présence de Romain Troublé et Eric Karsenti.

Dans l’après-midi, l’équipe de Tara se rend au SCRIPPS, un des centres de recherche océanographiques les plus importants du monde, à l’Université de San Diego (UCSD). C’est là que certaines des figures scientifiques clefs de l’expédition, dont Eric Karsenti, Chris Bowler, Mike Sieracki et Matt Sullivan, illustrent les méthodes, à la pointe de la recherche, utilisées dans l’acquisition et l’analyse des échantillons.

Après nous être immergé dans le monde des diatomées, de la génomique des virus, et autres planctons qui peuplent nos océans, nous célébrons notre arrivée sur une terrasse de ce site splendide qui domine la plage de La Jolla. Un banc de dauphins surgit parmi les surfeurs alors que nous assistons au coucher du soleil californien.

 

Andres Peyrot.