Naples en vue

© N.Pansiot/Tara Expéditions

Chronique de Clémence Lesacq, la lauréate du concours d’écriture Libé-Apaj.

Naples en vue

Jeudi 9 octobre

Nous arriverons à Naples en début d’après-midi. Nouvelle étape pour Tara Méditerranée, la ville italienne marquera pour moi la fin du périple maritime, le retour sans cesse plus réel vers Paris.

Depuis Saint-Tropez, nous avons vécu cinq jours en Méditerranée, multiplié les quarts de surveillance, navigué plus de 450 milles (800 kilomètres pour les terriens comme moi) sans jamais fouler le sol. Vingt-cinq filets manta et quatre filets bongo ont été relevés par les scientifiques, de jour comme de nuit. S’en sont suivies les heures de tri, de notes, de classements. Plusieurs centaines de clics d’appareils-photo se sont fait entendre, de numériques, d’argentiques, de polaroids.

Sur ce leg, nous avons également croisé le chemin d’une tortue et de deux groupes de dauphins bleu et blanc, venus jouer devant la proue de Tara. Joies d’enfant volées au temps. Les plus chanceux, ils sont quatre, assurent avoir assisté au saut d’une baleine sous la lune, à quelques mètres à peine du bateau. Mais ça, je préfère ne pas y croire.

Naples en vue, c’est une centaine d’heures de souvenirs qui se figent doucement dans ma mémoire, dans un petit recoin estampillé Tara. Une fois à Paris, telle une boule à neige que l’on agite pour retrouver l’hiver, je ferai revivre ces flocons de vie. Il faudra alors, comme après chaque cadeau du destin, discipliner sa nostalgie, et, en y repensant, ne garder qu’un léger sourire aux lèvres. Une Mona Lisa dans le métro, la foule, les rues, mes habitudes. Au milieu de ceux que j’aime. Dans mon monde réel.

 

A propos de Clémence Lesacq :

En juillet 2014, Clémence Lesacq a gagné le prix Tara à l’occasion du concours d’écriture Libe-Apaj, organisé par Libération et l’Association pour l’aide aux jeunes auteurs, dont le thème cette année était « Sur la route et les chemins ».

Pour découvrir son texte « L’aube du voyage » qui a reçu le prix, cliquez ici. La lauréate sera à bord entre Marseille et Naples et nous enverra régulièrement ses chroniques depuis la goélette pendant cette traversée d’une douzaine de jours.

 

Articles associés : 

- Le programme de Tara à Naples

- Précédent texte de Clémence Lesacq.

- Artistes en résidence à bord de Tara.