Sylvain Couzinet-Jacques

© N. Pansiot/Tara Expéditions

La résidence sur le bateau pendant l’expédition Tara Méditerranée est pour Sylvain Couzinet-Jacques l’occasion de poursuivre ses recherches autour de la matérialité de l’image et l’aspect tridimensionnelle qu’elle peut revêtir tout en observant de manière attentive les recherches scientifiques sur les déchets plastiques et leurs possibles recyclages.

La pratique photographique de ce jeune artiste formé à l’Ecole de photographie d’Arles est résolument contemporaine, tant par le soucis de la technique que l’originalité de sa mise en œuvre : photographies qui jouent avec les seuils de lisibilité, parfois même voilés par des verres teintés qui rappellent ceux des lunettes de soleil. Les images qu’il malmène sont toujours des signes de notre époque contemporaine dans sa face la plus sombre. Fragments d’une ville américaine fantômatique, crise immobilière espagnole, émeutiers aux contours dissous comptent parmi les figures fortes qu’il déploie.

Mais que l’on ne s’y trompe pas : malgré le caractère sombre et tourmenté de son travail subsiste l’émerveillement et le plaisir des formes et des couleurs, les torsions indispensables qui permettent le ré-enchantement d’un monde qui ne se cesse de se déliter, et donc de se rendre visible.

Son travail a été exposé notamment au BAL, à Paris Photo et à la Galerie du Jour agnès b., au Salon de Montrouge et au festival Kyotographie en 2013, aux Rencontres d’Arles en 2012.

Ses photographies ont été distinguées au Prix Leica Oskar Barnack et au Prix Science-Po pour l’Art Contemporain 2014.

 Il est représenté par la Galerie Foucher-Biousse (Galerie Particulière).

Découvrez le site de l’artiste