Les formations Tara, un temps d’échange avec les enseignants

© Muséum d'Histoire naturelle de Toulouse

Dans le cadre des formations continues proposées aux enseignants par les Académies, ceux-ci peuvent rencontrer le temps d’une journée le chargé des actions éducatives de Tara, Xavier Bougeard. Avec le soutien d’un scientifique et d’un formateur académique, il vous propose de découvrir la mission de Tara ainsi que les nombreux outils pédagogiques développés par l’équipe et nos partenaires.

.

Comment l’idée de proposer des formations vous est-elle venue?

Au sein de Tara expéditions, nous développons des ressources pédagogiques, et ce qui est fondamental pour nous c’est de les faire connaître et qu’elles soient exploitées largement par les enseignants. Or ils reçoivent beaucoup d’informations et sont très sollicités. En revanche, quand ils s’inscrivent à une journée de formation, c’est qu’ils ont un réel besoin de renforcer leur connaissances, de monter un projet, de découvrir des outils pédagogiques… Ce sont donc des moments privilégiés qui débouchent sur du concret, des contacts. Brigitte Sabard, avec qui je travaille en binôme, a développé le projet de formation d’enseignants en lien avec Monique Dupuis, Inspectrice générale du ministère de l’éducation nationale, puis au cas par cas avec chaque académie. Rencontrer les enseignants c’est aussi mieux les connaître, pour mieux coller à leurs attentes, à leur public, leur discipline, le lieu où ils exercent que ce soit dans des zones difficiles, dans des grandes villes, dans de petites écoles…

Comment se déroule une séance-type?

La formation dure une journée. Le matin, je présente Tara et ses grandes expéditions pour remettre le projet dans son contexte. Je fais ensuite un exposé sur la science pendant l’expédition Tara Oceans (2009-2013) : Quels étaient les objectifs ? Comment le plancton a-t-il été inventorié ? Quelles sont les techniques et les méthodes utilisées ? Le but est de faire découvrir la complexité et la richesse des missions, de montrer les nombreuses possibilités d’exploitations de nos outils par les enseignants.

Le plus souvent possible, je sollicite l’intervention de scientifiques comme Flora Vincent, une doctorante de l’ENS (École Normale Supérieure). Elle raconte son travail au quotidien sur le traitement des données issues de Tara Oceans, et la façon dont elle cherche à comprendre les relations entre les différents micro-organismes à partir de séquences d’ADN récoltées partout dans le monde. C’est un moment qui est passionnant, riche et motivant.

L’après-midi est consacré à la présentation des outils pédagogiques Tara, comme Échos d’Escale ou Coulisses de Laboratoires, développés à partir des expéditions et des travaux des chercheurs. Je demande l’appui d’un enseignant qui a un rôle de formateur ou d’un inspecteur qui va expliquer concrètement la façon de s’approprier les contenus Tara. Par exemple, à Biarritz ou en Martinique, des professeurs de Physique et de Biologie ont réalisé une présentation de différents outils de Tara en faisant le lien avec les programmes et les sujets qui peuvent être traités dans les différents niveaux de classe.

Quel est le bilan de ces formations ?

L’évaluation est très positive. Depuis le mois d’août 2014, j’ai donné une dizaine de conférences à Brest, Biarritz, Le Muy, Angers, Massy ou encore Naples par exemple. Les formations ont touché près de 500 enseignants. Ces derniers plébiscitent la présence du scientifique, ils sont contents du niveau du contenu proposé. Nous touchons les professeurs de Sciences de la Vie et de la Terre, de Physique, d’Histoire-Géographie, mais il est aussi possible d’ouvrir à d’autres matières. En Technologie il y a beaucoup à imaginer ! De l’aménagement du bateau, en passant par la création de maquettes, jusqu’à la gestion des déchets…

Tara se prête d’ailleurs particulièrement bien à des approches pluridisciplinaires : les enseignants peuvent travailler sur le plancton en Biologie, aborder le phénomène d’acidification des océans en Physique, exploiter les données brutes pour calculer des statistiques en Mathématiques, étudier le parcours du bateau en Géographie…

Sur le plan humain, c’est également très intéressant parce que j’ai un retour direct de la part des professeurs sur ce qui fonctionne et sur ce qui ne fonctionne pas. Avec les formations, j’ai un contact privilégié avec eux. C’est vraiment un moment d’ouverture et de réflexion partagée dont on a besoin chez Tara, mais aussi pour les enseignants qui découvrent le projet.

Quelles sont les ressources mises à disposition des enseignants?

La présentation des Opérations Éducatives ainsi que des fiches téléchargeables gratuitement sont disponibles sur le site Internet de Tara. Je présente aussi le site Tara Arctic crée par le CRDP de Paris et l’opération Graines d’Explorateurs réalisée avec l’Institut Français de l’Éducation. L’intérêt est de voir les jeunes présenter leurs projets, qui ont duré entre 6 mois et 1 an, devant d’autres élèves. Je me souviens de jeunes lyonnais qui avaient découvert le plancton dans le Rhône et en avaient écrit une chanson. D’autres élèves avaient réalisé un travail très poussé à partir de séquences d’ADN de plancton que Tara leur avait fourni. C’est parlant parce que les enseignants voient vraiment ce qu’il est possible de produire avec ces ressources.

Tara est également là pour suivre et apporter sa contribution à différents projets dans le cadre de l’opération Accompagnement à la carte.

Et pour la suite ?

Les formations continuent et vont, bien sûr, évoluer tant sur le contenu que sur la forme de façon à mieux les adapter aux besoins des professeurs. La prochaine conférence est prévue le 16 avril à Orléans. Ces rencontres sont des moments privilégiés, propices à l’échange, qui permettent aussi aux enseignants de voir ce que qui est proposé ailleurs et d’enrichir leurs cours. Les académies qui s’y intéressent pour l’année prochaine peuvent déjà prendre contact avec moi.

.

Infos pratiques :

Comment recevoir une formation?

Le cas est différent selon les Académies. La formation peut être inscrite au Plan Académique de Formation (PAF), ou inscrite comme intervention dans une “journée pédagogique” à la demande de l’inspecteur régional. Les professeurs peuvent donc y postuler par les moyens académiques et c’est considéré comme de la formation professionnelle continue. Toutefois un groupe d’une vingtaine d’enseignants peut aussi solliciter directement une formation auprès de Tara sans passer par le plan de formation, sur leurs fonds propres pour les déplacements. Nous avons aussi le projet de développer des formations via Skype, ou des conférences diaporamas.

Prix et durée de la formation :

La formation est gratuite pour la France métropolitaine. Elle dure en général une journée, mais c’est tout à fait modulable si besoin.

Hélène Marchand

.

Articles associés :

Les différentes opérations éducatives de Tara

Des formations pour les enseignants

2014, une riche année éducative