Plastique à la loupe, la science participative avec Tara

© Sylvain Caberty / Fondation Tara Océan

De la recherche fondamentale à bord de Tara aux sciences participatives dans les classes et sur le terrain avec les élèves, le pas est franchi ! Dans la lignée de la Mission Microplastiques 2019, notre nouvelle opération éducative permet aux élèves de collaborer directement avec les chercheurs en prélevant eux-mêmes des échantillons et des données. Après une phase pilote réussie, la Fondation Tara Océan lancera une opération grand format de sciences participatives sur la pollution plastique à la rentrée.

La source des microplastiques est aujourd’hui une question de recherche et de société fondamentale. Suite à la Mission Microplastiques 2019, la Fondation Tara Océan, le CEDRE et l’Observatoire Océanologique de Banyuls-sur-mer (CNRS), en partenariat avec le Ministère de l’Education Nationale, ont invité une cinquantaine de classes de collèges et lycées à tester un nouveau concept pédagogique de sciences participatives sur la pollution microplastique appelé « Plastique à la loupe ».

Du terrain à la constitution d’une base de données 

Perrine Bachelay© Perrine Bachelay / Fondation Tara Océan

De janvier à juin 2020, tels de véritables enquêteurs et apprentis-chercheurs, les élèves se sont ainsi engagés auprès des chercheurs à contribuer à la constitution d’une base de données sur la pollution plastique, du macro déchet jusqu’aux microplastiques, qui se retrouvent sur les plages et les berges des fleuves.

En véritables collaborateurs des scientifiques, les élèves ont réalisé une étude de leur site, en prélevant des échantillons de plastique selon le protocole scientifique fourni. De retour en classe, ils ont trié, identifié et quantifié leurs échantillons afin de transmettre ces données aux chercheurs, avec qui ils ont été en contact tout au long de l’année.

Julien Voigt - Tara Ocean© Julien Voigt / Fondation Tara Océan

Une collaboration directe avec les chercheurs

En dépit des circonstances difficiles de cette année, les chercheurs ont pu livrer leurs premiers résultats site par site, à travers des fiches d’analyses et une visioconférence de restitution en direct avec les élèves. Ce temps d’échange fut aussi l’occasion pour les jeunes de s’interroger sur des actions concrètes à mettre en place pour lutter contre cette pollution plastique.

Mais la contribution des élèves ne s’en tient pas à la recherche fondamentale puisque les résultats seront aussi utilisés dans le cadre de la Directive Cadre Stratégie Milieu Marin (protocole OSPAR pour les macrodéchets) pour l’aide à la décision politique.

Cap sur le dispositif 2020-2021

Fiers de leur participation active, les presque 2000 élèves impliqués se sont vus remettre par la Fondation Tara Océan un diplôme « Plastique à la loupe ». Ils sont les premiers à participer à cette initiative qui, à la rentrée scolaire prochaine, sera déployée dans plus de 130 établissements de collèges/lycées et 17 académies en métropole, à l’aide d’un site web dédié pour l’opération. Affaire à suivre…

Cette opération est soutenue par l’ADEME, la Fondation la Main à la Pâte et la CASDEN.

Pour suivre les actualités de la goélette scientifique et rester informé(e) des nouvelles ressources pédagogiques,  abonnez-vous à la newsletter éducation de la Fondation Tara Océan !

Articles associés