Tara fait le pont entre mer et montagne

© Sharif Mirshak/Parafilms

Du 1 au 6 novembre, plus de 1 500 Marocains ont foulé Tara au port de Tanger. Visite du bateau, projection de films et jeux interactifs ont dévoilé les efforts artistiques et scientifiques de l’expédition, en plus de faire prendre conscience aux jeunes de la pollution des microplastiques en Méditerranée.

Le 7 novembre, les Taranautes ont largué les amarres, à terre, pour une visite en ruralité marocaine. Située en pleine montagne, l’école Zrarae jouit d’une vue imprenable sur le détroit de Gibraltar, lieu symbolique de la rencontre entre mer et océan. Cette vision des hauteurs infuse les responsables d’une sensibilité particulière : Zrarae n’utilise aucun plastique en classe, lui conférant la prestigieuse certification Éco-École.

Élèves et dirigeants nous ont accueillis dans la joie et la bonne humeur avec musique et habits traditionnels. Très touchés de ce chaleureux accueil, Noan, Nils et Sharif ont livré une présentation complète : historique du bateau, vie à bord, problématique des microplastiques en mer et importance cardinale des organismes planctoniques.

Les jeunes semblaient ébahis par la beauté du plancton et la dégradation très lente du plastique dans la nature (entre 100 et 400 ans). Ils ont ressenti leur rôle important depuis les montagnes où sacs, bouteilles et autres polluants sont charriés par les pluies et les rivières jusqu’en mer.

C’est un honneur pour les Taranautes de sensibiliser les jeunes Marocains aux enjeux environnementaux. Le respect de la nature, le recyclage et la meilleure gestion des ressources débutent par un changement de mentalité.

Sharif Mirshak

NB: Nous tenons à remercier Mariam, Houda et Raffia – doctorantes et traductrices tout au long de notre séjour. Merci Habibis !

 

Articles associés :

- “Au Maroc, il existe un recyclage informel du plastique”. 

- Montage sonore : visite de la médina de Tanger. 

- Visite d’agnès b. à bord de Tara à Tanger.